Ayurvéda, introduction aux techniques millénaires

L’ayurvéda, ou médecine ayurvédique est une médecine traditionnelle originaire d’Inde. En Sanskrit ayurveda signifie science de la vie. De nos jours la médecine occidentale n’est ni plus ni moins une ingénierie de la machine humaine. Le corps humain est considéré comme un mécanisme qu’il faut réparer. L’ayurvéda considère le corps humain et l’esprit comme un tout.

épices ayurvedaCette médecine est pleine de bon sens. Son but est de favoriser la bonne santé avant que les maladies ne se déclarent. La médecine occidentale, elle répare mais ne fait pas de prévention.

Bien sûr, l’ayurveda peut aussi guérir des maladies. D’ailleurs, le Dr Deepak Chopra, endocrinologue, qui est à la tête d’un institut consacré à la médecine ayurvédique, accueille des malades de tous horizons et les soigne avec succès, apparemment. Stress, dépression, mais aussi maladies plus graves, tout peut être traité par l’alimentation, la relaxation, la méditation, les massages et la pensée positive.

Le Docteur Deepak Chopra nous offre un condensé sur l’ayurveda dans son livre « Santé Parfaite », 475 pages de conseils. Cet ouvrage constitue une sérieuse et efficace introduction à l’ayurvéda.

Les pratiques de l’ayurvéda

L’ayurvéda se décompose en plusieurs pratiques :

  • l’alimentation
  • les massages à l’huile (abhyanga)
  • la méditation transcendantale
  • la thérapie par la musique
  • l’aromathérapie
  • la relaxation
  • les exercices

Une histoire de doshas

Il existe trois doshas. Ce sont, on pourrait dire, des types de personnalité.  En Ayurvéda on dit que ce sont des constitutions, plus précisément :

  • la constitution ou dosha Vata,
  • la constitution ou dosha Pitta,
  • la constitution ou dosha Kapha.

Pratiquement personne n’est quasiment que Vata ou Pitta ou Kapha. Un des doshas est prédominant, ou deux le sont, en des proportions variables. Plus rarement on peut dépendre des trois constitutions en proportions égales.

En fonction de vos doshas prédominants l’ayurvéda va vous proposer des aliments, des soins différents. Chaque constitution va bien digérer certains aliments et pas d’autres, aimer le chaud, le froid, l’humide ou le sec (d’un point de vue concret ou symbolique).

À la naissance nous recevons une allocation de ces différentes constitutions, par exemple 60% – 20% – 20%, et nous devons, pour être en bonne santé et dans la plénitude de nos moyens, garder cet équilibre.

Le principe de l’ayurveda est donc d’éviter un excès ou une faiblesse de nos doshas. Un excès d’un dosha va se manifester par des désordres (maladies, troubles) liés à ce dosha.

Chaque constitution a ses qualités et défauts. Il ne faut pas vouloir être à tout pris Vata ou Pitta. Il faut donc équilibrer ses doshas en fonction de sa distribution de constitutions de naissance. Ainsi on est au summum de sa forme.

Le livre contient notamment un questionnaire pour déterminer quel est votre dosha dominant.

Le dosha Vata

La personne de constitution Vata est frêle, mince, vif, à tendance anxieuse, excitable, à tendance à la constipation, … Les qualificatifs sont nombreux et je vous invite à consulter l’ouvrage de Deepak Chopra pour plus de précisions.

Le thème de base de Vata est la variabilité, la fluctuation.

À son siège dans le côlon.

Le dosha Pitta

Pitta a pour caractéristiques : une charpente osseuse moyenne, amateur de défis, intellect aigu, appétit et soif intenses, digestion très bonne, tendance à la colère et à l’irritabilité, aversion pour le soleil et le temps chaud, …

Le mot clé est « intense ». C’est un peu le type « A ».

À son siège dans l’intestin grêle.

Le dosha Kapha

Kapha c’est : ossature robuste, grande force, sommeil lourd, tendance à l’obésité, tranquille, détendu, digestion lente, affectueux, … Mot clé : détendu.

À son siège dans la poitrine.

Les gounas

Chaque dosha possède des qualités, appelées gounas. Par exemple, pour Vata c’est : froid, mobile, vif, etc. Pour Pitta : chaud, rugueux, tranchant, humide, odeur aigre, … Et Kapha : lourd, sucré, stable, sec, doux, lent, …

Les sous-doshas

Il y a également des sous-doshas : prana Vata, apana Vata, pachaka Pitta, …

Les techniques ayurvédiques

Il existe 8 techniques en Ayurvéda Maharishi qui sont expliquées dans le livre de Chopra.

Le Panchakarma

Le Panchakarma, ou purification du corps permet d’évacuer les toxines. Elle comporte les étapes suivantes :

  • Oléation (sneehana)
  • Laxatif (virechana)
  • Massage à l’huile (abhyanga) le plus connu
  • Saunas (swedana)
  • Le lavement (basti)
  • Le traitement nasal (nasya)

Il peut être suivi dans une clinique ayurvédique.

La méditation transcendantale

La méditation c’est réellement un remède à tout et ce n’est pas seulement l’Ayurvéda qui le dit. Quelques techniques sont livrées, dont la manière d’utiliser le célèbre mantra so hum.

Le son primordial

On retrouve ici aussi les mantras : Lam, Vam, Ram, Yum, Hum, Sham, et le fameux Om.

Le diagnostic par le pouls

Les médecins ayurvédiques ont une façon particulière de lire le pouls. En analysant la réaction du pouls il peut déduire beaucoup de choses sur l’état de santé du malade. D’ailleurs, dans La médecine du corps énergétique : Une révolution thérapeutiqueLa médecine du corps énergétique, le docteur Jeanine Fontaine, initiée par des guérisseurs Philippins, raconte des trucs hallucinants, et en particulier l’utilisant de cette prise de pouls.

La marma thérapie

Il existe 107 points très sensibles sur la peau appelés marmas. La marma thérapie consiste à les masser. Trois points importants à masser sont :

  • entre les 2 yeux, jusqu’au milieu du front
  • juste au-dessous du sternum
  • 10 cm sous le nombril

Astuce : pour vous détendre, massez le point sur le front avec de l’huile de massage.

La technique de Bliss

Bliss, ou Ananda (en Sanskrit) c’est la béatitude, la félicité. Cette technique consiste à se relier à la beauté de la nature. On peut, par exemple :

  • marcher pieds nus sur la terre pour absorber son énergie,
  • se promener le long d’un cours d’eau
  • se laisser pénétrer par les rayons du soleil
  • contempler un lieux naturel et vert

L’aromathérapie

On ne présente plus l’aromathérapie. Les doshas peuvent être rééquilibrés par les arômes.

La thérapie par la musique du Gandharva

La musique peut également soigner, notamment les rythmes indiens.

L’ayurvéda et l’alimentation

Une bonne partie de ce précieux recueil sur la médecine indienne contient des conseils pour choisir les aliments en fonction de vos constitutions dominantes. Il contient également des exemples de cures à suivre selon les saisons pour purifier son corps.

Ces conseils bouleversent pas mal d’idées reçues concernant les aliments. Car, en fait, les aliments sont bons ou mauvais selon notre constitution. Doit-on croire la sagesse doublement millénaire de la médecine indienne ou pas ? Moi j’ai tendance à y croire…

Voici quelques petits trucs que j’ai bien retenus.

Le gingembre

Le gingembre est une très bonne aide à la digestion. Vous pouvez en consommer une infusion (une recette est données) avant les repas pour rallumer le « feu » de la digestion.

Le miel

Le miel est un précieux allié, mais il ne faut pas en abuser selon son dosha.

Le lait

Le lait n’est pas si mauvais que cela (s’il est bio). Là, je ne suis pas tout à fait d’accord.

Le repas le plus important de la journée

Le repas le plus important de la journée est celui de midi. Le petit déjeuner doit être très léger.

Bien sûr, il ne faut pas sauter de repas. Il ne faut pas manger trop tard dans la journée, car le cycle de la digestion (la plus efficace) commence à 18h et pas à minuit.

Toxicomanie, vieillir

L’auteur propose un chapitre sur le traitement des toxicomanies, facilement prises en charge par l’Ayurvéda.

Il affirme également que vieillir est une erreur. Thèse qu’il avait déjà longuement exposée dans Le corps quantique – Le fabuleux pouvoir de guérison de votre espritLe corps quantique - Le fabuleux pouvoir de guérison de votre esprit.

Conclusion

J’espère que je vous aurai fait découvrir quelque chose de nouveau et d’utile. Laissez-moi un commentaire pour me laisser vos impressions, bonnes ou mauvaises.

Références

ayurvéda, wikipedia

Santé parfaite – Guérir, rajeunir et vivre heureux avec la médecine indienne

La médecine du corps énergétique : Une révolution thérapeutique

Le corps quantique – Le fabuleux pouvoir de guérison de votre espritLe corps quantique - Le fabuleux pouvoir de guérison de votre esprit

 

Crédits images :

aeypix / FreeDigitalPhotos.net

Mots-clés: livre pdf ginger vie

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge