Changer de métier grâce à une table et Machiavel

Cet article inaugure une série de billets sur comment changer de métier. Je vais vous décrire dans cette série des astuces et techniques pour changer de vie professionnelle, se réorienter et, pourquoi pas, devenir son propre patron. Nous allons commencer par un peu de coaching sur l’art de trouver des solutions. Bien sûr, cela peut servir dans tous les domaines et pas seulement dans la vie professionnelle. La capacité de trouver des solutions est une faculté très utile dans la vie.

 

Commençons donc par le commencement. Et au commencement il était une table. En effet, c’est grâce à elle que nous allons apprendre à résoudre certains problèmes que l’on rencontre quand on veut changer de métier, se réorienter professionnellement, autre.

 

Les apparences et Machiavel

Nicolas Machiavel, l’auteur du Prince, un ouvrage lu par les grands de ce monde, du présent, du passé et sans doute du futur, a été à la tête de Florence, en Italie au tournant des XVe et XVIe siècles. Il sait de quoi il parle quand il dit :

Il n’y a en ce monde que bien peu d’esprits perspicaces. La foule est crédule, elle se laisse aisément tromper, parce qu’elle croit dans les apparences qu’on lui offre et ne va pas plus loin. [ … ] Il suffit dès lors au politique, pour maintenir son autorité, de composer les apparences à bon escient.


 

Que nous apprend Machiavel ici ? Composer avec les apparences… Si les puissants manipulent grâce aux apparences c’est que les gens croient aux apparences. Mais les apparences sont-elles la réalité ?

Qu’est-ce que la réalité ?

 

Bertrand Russel et la réalité

Le philosophe Bertand Russel a travaillé sur les apparences et la réalité. Je vais utiliser son analogie pour expliquer son point de vue et faire avancer notre propos. Pour Russel, une table est un objet réel, pourtant, prenez vingt personnes différentes et elles auront chacune une expérience différente de la table.

Pour certaines ce sera une table pour travailler, pour d’autres pour jouer aux cartes. La couleur ne sera pas exactement la même – j’avais une collègue de travail pour qui son pull était orange alors qu’il était rouge pour tout le monde – la texture et les reflets non plus. Chaque observateur aura un angle de vue différent et autant de représentations sensorielles distinctes et en apparence valides.

 

En clair : il y a une réalité (dans le sens où il y a une table et qu’elle est ce qu’elle est) mais il y a plusieurs expériences de cette table. On peut remplacer « expérience » par « représentation sensorielle » car c’est de ce dont il s’agit.

Cela explique ce que Machiavel écrivait, à savoir que l’on ne peut compter sur ce que l’on croit voir, entendre et sentir. Ce ne sont que des vues partielles. On en conclut qu’il n’y a pas qu’une seule « réalité ».

 

OK, me diriez-vous, mais en quoi cela peut nous faire avancer dans notre boulot ?

 

Résoudre les problèmes grâce à une astuce

Si l’on en croit Russel, chaque observateur de la table a sa propre réalité, une réalité qui n’est pas la vraie réalité, mais une représentation de celle-ci. C’est un concept tout à fait lié avec le présupposé « la carte n’est pas le territoire » de la PNL.

Bon, vous allez me dire que cela ne vous explique toujours pas comment résoudre un problème et encore moins comment trouver un meilleur job pour vous.

Alors je vais utiliser une métaphore. Elle est très connue, mais elle illustre parfaitement mon propos.

 

Comment faire pour relier les 9 points de l’image ci-dessous par des traits rectilignes sans lever le crayon (n’écrivez pas sur votre écran ! :-)) et en faisant en sorte que chaque point soit touché par un trait ?

 

changer de métier
Relier ces points sans lever le stylo ?

 

Difficile, hein ? Surtout si vous ne connaissez pas le truc.

 

La difficulté de l’exercice vient du fait que les points sont présentés dans un cadre restreint. Pour trouver la solution au problème il faut sortir du cadre au sens littéral et figuré, comme sur l’image ci-dessous.

 

sortir du cadre solution
La solution

 

 

Pour voir la table différemment il suffit de changer de point de vue. C’est pareil avec la solution au problème.

Mais revenons à nos moutons.

 

Changer de métier en sortant du cadre

Dans votre activité professionnelle vous avez des ressources, des capacités, des clients, des fournisseurs, des partenaires, des coûts, des revenus, etc. Tous ces éléments constituent une matrice. Et, bien sûr, il y a plusieurs façons de voir cette matrice, comme avec la table.

 

Pour transformer votre métier ou en changer, il va falloir faire l’inventaire de tous ces éléments et les réorganiser de façon plus optimale. Et cela va être la même chose avec une entreprise ou toute activité (même comme le trading en bourse).

 

La première chose à faire est donc de déterminer le cadre.

Ensuite il faut sortir du cadre, l’agrandir, le déplacer pour trouver de nouvelles opportunités.

 

 

Résumé :

  • faire l’inventaire (identifier le cadre)
  • sortir du cadre.

 

Je vous invite, dans un prochain article, à découvrir comment faire l’inventaire grâce à une méthode originale et méticuleuse.

 

 

Comment ( 1 )

  1. ReplyMarc
    Utile et séduisant pour le cerveau droit ce «recadrage»...Merci Machiavel...

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge