Faut-il avoir des affinités pour vivre heureux en couple ?

Vivre à deux

Est-il nécessaire de partager les mêmes affinités pour vivre heureux à deux ? Doit-on partager les mêmes goûts pour former un couple qui dure ?

Qu’est-ce qui fait qu’un couple dure ?

Dans mon article « Sauver son couple, une histoire d’énergie » j’indiquais comment sauver son couple. Dans mon article « Comment séduit-on un homme ou une femme grâce à un miroir ? » je donnais des techniques pour former un couple.

La question que je pose dans cet article est

« Que faut-il pour former un couple qui dure ? ».

Je me pose cette question parce que l’on voit surgir partout sur le Net des sites qui proposent de trouver le couvercle à son pot par une sélection de critères, comme, par exemple, Parship (pour ne pas citer les plus connus qui passent à la télé tous les jours).

Faut-il vraiment partager des points communs ?

 

L’amour est-il une affaire de cahier des charges, de critères ?

Est-ce que, comme dit Fiodor Dostoïevski,

l’amour ne peut être rien d’autre qu’un droit volontairement donné à l’objet aimé de nous tyranniser ?

Autrement dit, l’autre doit-il répondre à des spécifications au risque de devoir payer des pénalités en cas de malfaçon ?

Pour répondre à cette question, j’aimerais vous raconter l’histoire de Pygmalion (voir ici et ici). Les versions du mythes sont légèrement différentes, mais en voici la substance.

Pygmalion ne voulait pas se marier avec les femmes du coin. Il sculpta donc une statue représentant son idéal féminin et en tomba amoureux.

 

La statue de la Vénus de Milo
Vénus insuffla la vie à la statue de Pygmalion

 

Quel rapport avec notre sujet ? Des milliers de célibataires cherchent via les sites de rencontre leur idéal féminin ou masculin, comme Pygmalion.

Ils cherchent leur idéal, ou une copie conforme d’eux-mêmes, or cet idéal, cette copie n’existe pas !

L’autre, le partenaire devient un objet, une pièce de collection.

Une fois passés les premières semaines, les premiers mois, les premières années, le partenaire n’incarne plus l’idéal tant recherché. Les attentes sont déçues. La rupture est proche.

 

Pour ne pas devenir la Galatée de son partenaire

 

Dans le mythe, Aphrodite donna la vie à la statue qui prit le nom de Galatée.

Dans la réalité, on recherche souvent chez l’autre, de façon quasi obsessionnelle, la perfection. Comme cette perfection n’existe pas il arrive un moment où l’on va voir ailleurs.

Alors, quelle est la solution ?

Voici quelques pistes :

  • peut-être que l’on peut rechercher la complémentarité (le Yin et le Yang)
  • ou peut-être que l’on peut laisser le hasard (ou le destin) agir
  • ne pas forcer les choses
  • ne rien chercher de particulier
  • rester ouvert à ce que l’univers a à proposer
  • construire son histoire à deux et se bâtir des points communs.

Le lâcher prise

 

Vous ne trouvez pas de chaussure à votre pied ? Jouez-la façon « lâcher prise » :

n’attendez rien de précis, l’univers vous apportera ce dont vous avez besoin.

La flexibilité

 

En PNL on dit que dans un système les éléments qui s’en sortent le mieux sont ceux qui sont les plus flexibles.

La flexibilité est source de succès.

 

Alors, n’hésitez pas à faire usage de flexibilité en donnant leur chance aux partenaires qui n’ont pas d’affinité avec vous.

Et comme dirais Jean-Claude Dusse :

Écoute Bernard… J’crois que toi et moi, on a un peu le même problème ; c’est qu’on peut pas vraiment tout miser sur notre physique, surtout toi. Alors si je peux me permettre de te donner un conseil, c’est oublies qu’t’as aucune chance, vas-y, fonce ! On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher…

 

Mettre toutes les chances de son côté

 

En fin chercheur d’âme sœur pragmatique, vous pouvez également vouloir mettre toutes les chances de votre côté pour trouver votre partenaire.

Sans aller jusqu’à louer les services d’un maître spirituel en séduction (je vous arrête tout de suite, je ne donne pas dans la discipline :-) ) – ce qui peut coûter bonbon, vous pouvez glaner sur le Net des informations précieuses sur l’art de la drague (au sens noble du terme) et de la mise en valeur de soi.

Sur French Dating Assistant, par exemple, vous avez des ebooks très pratiques pour qui veut trouver son couvercle.

Car avant de savoir si l’on a des affinités, il faut d’abord trouver quelqu’un.

 

À bientôt,

Michel

 

PS :

Et puis ça m’arrange !

Mais, maintenant, j’ai une nouvelle question :-).

Croyez-vous que l’on puisse changer son partenaire en bien ?

Est-ce possible et est-ce souhaitable ?

 

 

Photos :

FreeDigitalPhotos.net

Mots-clés: couple sans affinité

Comments ( 8 )

  1. Replyhannah@methode Tipi
    Bonjour Michel, Lâcher prise quand on veut vraiment une relation est effectivement une très bonne solution. Parfois, on croit vouloir une relation mais, on cherche plutôt à ne pas être seul. La vie ne répond pas à ce type de désir. Parfois aussi, on garde des traces de blessures anciennes. Dans ce cas, ne pas vouloir souffrir l'emporte sur notre désir de relation.
    • ReplyMichel de Changer Gagner
      Bonjour Hannah, c'est un point que je n'ai pas abordé, mais tu as raison. Parfois on ne veut pas être seul. Il est clair que dans ce cas il n'y a pas vraiment les conditions pour que cela dure.
  2. ReplyEdwige
    Bonjour Michel, Très bon article, simple mais qui dit tout ! Auparavant j’étais, comme beaucoup, endoctrinée à la vision du couple idéal : « Il faut trouver un partenaire parfait et que la relation dure toute la vie. ». Aujourd’hui je ne suis plus soumise à ce dictate. Bien sûr ce type de relation peut exister, mais c’est très rare ! Je pense que nous évoluons tous dans notre vie et que nous ne sommes pas les mêmes d’une période à une autre. Il est donc normal de parfois réaliser que la personne avec qui on est ne nous correspond plus, que cette personne n’a pas évolué dans la même direction. J’envisage très sereinement le faite d’avoir plusieurs belles histoires tout au long de ma vie. Comme tu le dis si bien, je suis dans le lâcher prise. Pour ce qui est de savoir s’il est bien de changer la personne. Je crois que la personne changera d’elle-même au contact de l’autre ou pas… Il ne faut pas forcer les choses. Et surtout ne pas attendre d’une personne qu’elle change pour être bien avec elle. Une personne, ce n’est pas un appartement que l’on achète dans l’objectif de le redécorer après.
    • ReplyMichel de Changer Gagner
      Merci Edwige pour ce super témoignage. Ce que tu dis est important : "une personne n'est pas un appartement...". Par contre, est-ce que l'on peut faire changer l'autre ? On peut toujours s'améliorer et on peut toujours tenter d'aider l'autre à s'améliorer, mais il faut que cela vienne de lui. Certaines personnes sont plus ou moins manipulatrices.
  3. Replyfranckwylliams
    Il est très compliqué de répondre à ta question « Que faut-il pour former un couple qui dure » il n’y a pas de recette miracle, pour la bonne est simple raison que tout le monde n’a pas le même vécu….(je ne suis pas psy) mais par exemple, une femme qui aura été constamment déçue par les hommes devra faire face à ses préjugés ….Au détriment de se pourrir la vie inutilement. Avoir quelques affinités me semble vitale, sinon comment voulez –vous en premier lieu faire connaissance …..Mais en règle générale les contraires s’attirent bien souvent, enfin pour moi cela a été le cas ! Tu parles souvent de flexibilité, je parlerai ici de tolérance et de concession, personnes n’est parfait et chercher quelqu’un qu’il l’est sera une galéjade. Je rejoins en partie ce que dit Edwige on change au contact de l’autre forcement. Rien n’est acquis dans un couple, la clé sans doute est de se dite cela et faire ce qu’il faut pour entretenir la flamme….Autrement il vaut mieux rester seule plutôt qu’être mal accompagné.
    • ReplyMichel de Changer Gagner
      @Franck, tu parles de tolérance et de concession. Ce sont en fait deux éléments très importants. Je constate souvent que les couples se défont parce que les partenaires ne veulent pas céder sur certains points. En gros ils ne veulent pas faire de concession, or c'est la base de la vie à deux. On assiste de plus en plus à l'émergence de pratiques comme les couples "libres", les F..k friends, ... Comme si on voulait uniquement le plaisir mais pas les contraintes. La société de consommation déteint sur la vie de couple...
  4. ReplyJulien de Réussir sa vie
    Clairement, ca n'a rien d'obligatoire de n'avoir que des affinités, mais l'experience me prouve qu'il ne faut pas non plus n'avoir aucune affinité, sinon vous tombez de haut dés que la passion retombe
    • ReplyMichel de Changer Gagner
      Bonjour Julien ! Que des affinités, non, mais au moins quelques-unes - allez, une ! J'en ai déjà parlé, mais le livre la Prophétie des Andes, a une belle théorie énergétique sur la passion (et plein d'autres choses).

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge