Gel douche : sauvez votre peau !

C’est bientôt l’été et les grandes vacances. Pour une fois, je vais vous donner une idée pour occuper votre temps entre deux séances de bronzette si vous partez du côté de Marseille cet été. C’est une idée plaisir qui va vous aider à protéger votre peau et à économiser (enfin, c’est à voir, comme je l’explique dans une petite anecdote).

 

savon de Marseille

La folie des gels douche

L’autre jour un documentaire fort intéressant est passé à la télé. Le sujet était le contenu des gels douche. On a sans doute tous au moins une fois connu ça : passer 10 minutes dans le rayon gel douche pour sentir les flacons et déterminer quels sont les meilleurs. Les senteurs sont variées : la vanille, l’amande qui rappelle l’odeur de la colle à l’ancien écolier qui sommeille en nous,  le caramel, jusqu’à l’odeur de la madeleine ou de la tarte aux fraises. Autres associations improbables : coton et abricot, ou perle et lait ! Quand on nous vend pas la molécule de perle ! Mais ça c’est pour les produits de beauté.

Les merchandisers font appel à notre mémoire olfactive, celle qui fixe les odeurs dans notre cerveau. L’exemple le plus connu est la madeleine de Proust.

Et, de fait, ces savons liquides sont très addictifs. Mais pas seulement.

 

Des parfums totalement chimiques

S’il fallait utiliser des parfums naturels, à base d’huile essentielle, il serait impossible de recréer le parfum tarte à la fraise ou madeleine. Impossible de trouver de l’essence de madeleine.

En outre, le gel douche ne serait pas à 4 euros mais à 8 ou 10 euros.

Ces produits lavants sont donc remplis de parfums de synthèse chimiques. Certains vendent même les bienfaits de fruits naturels alors qu’ils en contiennent moins de 1% !

 

Des produits chimiques pour faire mousser

Par contre, les gels contiennent moult produits chimiques :

  • conservateurs,
  • agents lavant
  • agents moussant.

 

Comme ils sont constitués d’eau en très grande partie, il faut des produits chimiques pour éviter le développement de bactéries.

Encore plus étonnant, il faut ajouter des produits pour ce savon liquide mousse ! Car s’ils ne mousse pas on a l’impression qu’il ne lave pas.

 

Des produits dangereux pour la santé

Or, ces produits chimiques sont soit irritants, soit perturbants pour les hormones, soit cancérigènes.

On a tous suivi le cas du paraben. Il y a de plus en plus de produits qui se vantent de ne plus contenir de paraben. Or, les fabricants l’ont remplacé par un produit tout aussi toxique, un produit qui avait été retiré précédemment vu sa toxicité.

Le paraben (para hydroxybenzoate de methyl : paraben, methyl paraben), un conservateur décrié, a été remplacé par l’isothiazolinone ou le methylisothiazolinone, un composé allergisant.

Autre composé, le lauret sulfat sodium est un agent moussant irritant très présent dans les préparations.

 

Pire que ces molécules, il y a l’effet cocktail : le mélange de différents composés anodins qui peuvent, ensemble même à dose faible, devenir dangereux.

 

Pour plus d’information, consultez le site la vérité sur les cosmétiques.

 

Des gels douches naturels ?

La société Weleda semblerait fabriquer des gels douche plus naturels. Mais leur prix est plus élevé et les parfums plus limités. Qui a essayé des produits cosmétiques bio sait qu’ils sont parfois moins agréables à l’utilisation car ils ne luttent pas avec les mêmes armes. La nature n’offre que ce qu’elle a, alors que la chimie peut (presque) tout. Je suis absolument pour le développement des produits bios, mais avouons (enfin, c’est mon expérience… très limitée) que parfois on tombe sur un déodorant pas très efficace, un ou dentifrice qui ne lave pas bien, une crème pour les mains qui sans trop fort une odeur bizarre, … J’ai par contre un stick pour lèvres super.  Je ne fais pas non plus la chasse aux cosmétiques bio. Si vous connaissez de bons produits, n’hésitez pas à partager.

 

Reste que les gels douche durent peu longtemps et coutent cher en général. Se laisser prendre au jeu des parfums peut coûter cher.

Y a-t-il alors une solution ?

Oui.

 

Le savon naturel

Je vous propose donc une balade provençale et estivale pour sauver votre peau. Revenons aux sources. Le savon solide. Si vous voulez économiser, lavez-vous au savon solide. Mais pas les savonnettes des grandes surfaces, ou les faux savons de Marseille (fabriqués à partir de graisse de bœuf – le tallowate de sodium) que l’on trouve en grande ou petites surfaces.

Les savons durs sont aussi bourrés de produits chimiques.

C’est pour cela que je vous recommande le véritable savon de Marseille, fabriqué artisanalement. Il reste 5 savonneries artisanales : 2 à Salon de Provence et 3 à Marseille.

 

savon de Marseille en barre

Barre de savon de Marseille

 

Optez pour le savon de Marseille

Personnellement je me ravitaille chez Marius Fabre, à Salon de Provence. Je ne suis pas payé pour faire cet article, c’est vraiment un cri du cœur et une idée balade dans cette belle ville. Le magasin (et fabrique, que vous pouvez visiter) La Licorne, sur le Cours Julien, à Marseille, produit aussi des savonnettes à l’amande douce extraordinaires par l’odeur. J’en suis très friand.

J’ai en effet vu comment on fabrique ce savon, car ce fabricant fait visiter son usine et abrite un musée du savon de Marseille.

Les ingrédients du savon de Marseille sont limités à :

  • de la soude
  • de l’eau
  • de l’eau salée
  • de l’huile d’olive (72% minimum).

Des ingrédients naturels (mais pas forcément bio). Bien sûr, plus on ajoute des parfums, plus il y a de produits chimiques. C’est pour cela que je me lave au savon de Marseille pur. Mais cela ne m’empêche pas d’acheter dans leur boutique des savons fantaisie (peut-être moins naturels).

 

Comment reconnaître un vrai savon de Marseille ?

Un vrai savon de Marseille, cubique, possède des inscriptions sur les six faces. Il y a un 72% sur l’une des faces pour dire qu’il contient 72% d’huile d’olive. Il est vert.

Il se conserve des années. Tout au plus il sèche et perd du volume.

 

J’en achète des barres entières (ainsi que des savons fantaisie) et je sors de la boutique avec 120 euros de savon ! Donc, je ne sais pas si cela fait faire des économies !

En achetant une barre c’est comme si vous achetiez 5 gros savons. Un fil à couper le beurre est donné avec, car il faut le couper. Franchement, le mien a cassé et je le coupe avec une scie. Attention aux copeaux de savon un peu partout !

Question conservation, je vous conseille de les mettre dans un placard là où vous mettez vos paquets de mouchoirs en papier. Cela les parfume avec un parfum discret et qui sent le naturel. Je raffole de cette odeur.

 

Alors, êtes-vous prêt à passer au savon de Marseille pour sauver votre peau ?

 

 

Illustrations : Marius Fabre, Salon de Provence

 

 

Comments ( 3 )

  1. ReplyLavanderose
    Bravo Michel ! J'ai éliminé de ma salle de bains les gels douche car je trouvais qu'en plus de ne pas durer longtemps...ils encrassaient beaucoup plus vite les tout petits carrelages des murs de la douche (oui, détail pratique, mais vérifié...donc, avec quoi c'est fabriqué, s'truc pour ce résultat, rien qu'avec des bulles de savon ...hum). Voici plus de 10 ans que j'ai replongé avec les savons "rigides" de mon enfance, en mieux (à l'époque, l'odeur était si prononcée que c'était dérangeant : les parents ne prenaient pas du savon de la "Biocoop"). J'ai acheté un jour un livre très intéressant sur la fabrication des savons chez soi en saponification à froid (éditions Terre Vivante, des gens sérieux et bien documentés) qui m'a grandement éclairée sur la...fort douteuse composition des savons, y compris des ersatz de savon de Marseille (qui viennent de Pétaouchnock et dont on a intérêt à se méfier, c'est clair !). En attendant de me lancer dans cette belle expérience de fabrication (leurs explications, dosages, mises en garde et autres détails sont très bien faits), je continue à utiliser de chouettes savons achetés à un tout petit producteur artisanal trouvé sur un salon bio..;et mes savons durent...hyper-longtemps. Certes, (et heureusement) le parfum n'est pas "violent" comme tous ces machins chimiques, certes, il n'y a pas le "glissé" des gels-douches (dont je trouve maintenant qu'ils laissent une sensation de gluant et de "mal-rincé" !!!), mais quel bonheur de sentir le propre et de se demander si le savon va s'user un jour :) ! Par contre, côté économie, moi, j'en fait vraiment !!!(hihihi), 40€ de savon me durent plus de deux ans...Ah la la...les hommes ;) !
    • ReplyMichel de Changer Gagner
      Lavanderose (j'adore la lavande), je suis tout à fait d'accord. La fabrication du savon soi-même est un peu délicate car on manipule de la soude, quand même. Il faut bien doser. Je n'avais pas constater l'encrassement des carrelages avec les gels douches, par contre, ils laissent bien une sensation de gluant. Attention aux vendeurs de savons sur les marchés. La plupart contiennent des choses bizarres (pas les vendeurs, les savons - quoique...). Merci pour ce très bon témoignage.
  2. ReplyFowler@perruques cannes
    Bonjour! L'aspect marketing mais aussi les senteurs jouent beaucoup dans les habitudes actuelles au détriment de la santé. Je suis totalement pour les savons de Marseille d'autant plus que cela convient même aux peaux de bébé donc à toute la famille! Fowler@perruques cannes Article récent : Les coupes en vogueMy Profile

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge