Je suis un véritable junkie du sucre

Je dois l’avouer, je suis drogué au sucre, comme vous, certainement. Cela semble invraisemblable, mais le sucré est une des drogues les plus addictives, une drogue dont on n’arrive pas à décrocher.

 

 

Du bien à la tête

Cette substance fait du bien au cerveau. Si l’on prend, par exemple, les addicts du chocolat. Il y a ceux qui aiment le cacao, le chocolat 80 voire 90%, et les autres – les plus nombreux, je pense. Les autres sont juste drogués au sucré. C’est le sucré qu’ils recherchent. Qu’il y ait un peu de poudre de cacao dedans ne change pas grand chose.

 

Le sucre libère dans le corps de la dopamine, l’hormone du plaisir. Cette hormone crée la dépendance au sucré. En effet, rien n’est plus fort que le plaisir comme émotion.

 

Sucre = héroïne

En 1980 le docteur Hoffer a comparé le sucre à l’héroïne. Il semblerait que saccharose, galactose, fructose, glucose agissent comme des drogues.

Une phrase choc qui dit bien ce qu’elle dit.

Plus récemment des chercheurs ont démontré que des rats préféraient du sucre à de la cocaïne !

Nous sommes tous des junkies !

 

Le sucré agit en drogue

L’absorption d’une substance sucrée crée des pics d’insuline. Le problème avec ces pics c’est que le niveau monte très vite et redescend aussi vite. Le sucre est stocké sous la forme de graisse s’il n’est pas utilisé (ce qui est le cas dans nos sociétés assistées) et le niveau d’insuline dans le sang redevient si bas que l’on a soudain des fringales qui nous poussent à consommer à nouveau des aliments sucrés.

C’est le syndrome du manque que connaissent bien les drogués.

 

C’est un cercle vicieux, un comportement qui s’auto-entretient au détriment de la santé.

 

Le plaisir avant tout

Le plaisir est utilisé partout quand on veut faire faire des choses aux gens : publicité, séduction, politique (un homme politique vous promettra toujours ce qui vous fait plaisir).

Le monde entier est mené par le bout du nez grâce à l’utilisation de l’idée de plaisir. « Allez, fais-moi plaisir ! »

 

Pendant que l’on prend du plaisir on ne pense à rien d’autre. Notre société est devenue une société du plaisir. On achète l’Iphone pour se faire plaisir. Ce qui compte à noël c’est de faire plaisir aux enfants.

Construire, protéger, assurer l’avenir n’ont plus aucun sens face au plaisir.

On peut résumer notre société de consommation par « Au bonheur des Dames« .

 

Mais ce bonheur ne repose sur rien de concret, ni de durable. Au contraire, il laisse la place à une dépendance. On devient accro au sucré.

 

Du mal au bidon

Mais alors que l’on endort le cerveau en lui faisant prendre des vessies pour des lanternes, le corps, lui, souffre.

 

Le sucre est un piège comme le sont les délices de Capoue.

 

Hannibal, le grand chef punique avait quasiment conquis l’Italie des Romains. L’armée du Latium avait été défaite et il aurait très bien pu annexer toute la botte. Pourtant il décida d’établir ses quartiers d’hiver à Capoue, alors la ville la plus agréable du pays.

Cette ville fut si agréable qu’il y resta trop longtemps, laissant le temps aux Romains de se refaire. Ce qui causa sa perte.

 

Le plaisir du sucré provoque :

  • des caries dentaires,
  • des problèmes de peau,
  • de la surcharge pondérale,
  • une baisse généralisée de l’énergie et du tonus,
  • fatigue,
  • dépression,
  • baisse d’attention,
  • mal de ventre,
  • diabètes,
  • maladies cardiovasculaires,
  • certains cancers, …

 

Sucre = cancer

Du sucre trop abondant dans le sang provoque des pics d’insuline, or certains cancers sont boostés par cette hormone. Vous ne voudriez quand même pas donner à manger aux cellules cancéreuses ?!

 

Sucre = gras

Le sucre se transforme rapidement en gras s’il n’est pas consommé par les cellules pour produire de l’énergie. Autrement dire que notre mode de vie sédentaire produit du gras.

 

Sucre lent / sucre rapide

Avant de continuer, un arrêt sur ce que l’on considère comme un mauvais sucre. Il faut distinguer les sucres lents des sucres rapides.

Les sucres rapides c’est le sucre de table. Les sucres lents ce sont les céréales, l’amidon, les pâtes, …

Il est convenu que les sucres lents sont moins mauvais que le sucre rapide. Pourtant, il faut arrêter de consommer des sucres lents aussi…

Je vous demande de lire cet article pour vous en convaincre.

Dans ce qui suit je mets tout dans le même sac : lents et rapides, tout est du sucre. Donc quand je dis sucre, ce sont les deux formes.

 

Et le sucre est partout !

Le sucre et les aliments sucrés ce n’est pas seulement le sucre de table et les gâteaux, ou encore les sodas.

 

William Reymond, dans Toxic (lire mon article sur la mal bouffe) explique ce qui est arrivé, là-bas aux USA, pour que les industriels de l’agro-alimentaire mettent du sucre partout.

 

En gros, ce « nouveau sucre » issu de céréales sert à écouler les surplus de céréales et à remplacer le sucre habituel par une substance qui rassasie moins. Résultat : on peut nous servir de plus grosses rations et donc nous vendre plus de choses. Malin !

 

Et ils ont gagné. Il y a des hydrates de carbones partout !

  • l’amidon des pommes de terres, frites et autres
  • les pâtes
  • la bière
  • les sodas
  • les alcools
  • les yaourts
  • les glaces
  • les plats préparés
  • le chocolat
  • les céréales en général
  • les céréales du petit-déjeuner en particulier

Quand vous regardez les publicités à la télés, la plupart proposent des produits sucrés, gras ou salés. Quasiment aucune pub pour des produits sains !

 

Suis-je touché par cette addiction ?

Vous êtes un gros consommateur de sucre si vous consommez régulièrement et cumulativement :

  • des sodas
  • des plats industriels
  • des pâtes
  • des patates sous toutes leurs formes
  • des glaces
  • des bonbons
  • des pâtisseries
  • des viennoiseries
  • du riz
  • beaucoup de fruits.

 

Ce n’est pas ma faute !

Des tas de gens disent « ce n’est pas ma faute », qu’ils ne peuvent pas s’empêcher de manger, que c’est indépendant de leur volonté. Ils disent qu’ils sont programmés comme cela, quand ils ne se déclarent pas malades ou génétiquement fait ainsi.

Rien n’est plus faux !

 

Ce n’est pas votre faute, ET vous pouvez faire quelque chose.

 

Les alternatives au sucre

Y a-t-il des alternatives au sucre ?

 

Édulcorants

Les industriels, toujours les mêmes, ont développé de nouveaux produits comme l’Aspartame ou la Stévia. Ces produits sont des édulcorants, des produits chimiques (même si la Stévia serait une plante).

Dans tous les cas, et quoi qu’en disent ces industriels et les scientifiques qui travaillent pour eux, ces produits peuvent être dangereux. On connaît la réputation de l’Aspartame. La Stévia ne serait pas sans soupçons elle non plus. J’ai ouïe dire que des indigènes l’utilisaient pour stériliser les femmes (à confirmer, je ne suis pas sûr).

 

Et, au mieux, ces produits donnant un goût de sucré, le corps est dupé. Il croit qu’il a affaire à du sucre, le métabolisme s’y prépare et rencontre… Autre chose.

Et cela n’arrange pas l’addiction au sucre. Tôt ou tard vous revenez au sucre.

 

Donc, il ne faut pas utiliser d’édulcorant et éviter les produits en contenant.

 

Index glycémique bas

Les magazines et les sites internet parlent de l’index glycémique, l’IG.  Plus cet index est bas, mieux c’est.

Les sucres lents ont un IG bas. La presse les considère comme meilleurs pour la santé car ils diffuse leur « énergie » plus lentement.

Notons au passage que ces produits à faible IG sont aussi du sucre et vous font amasser du gras. Mais il y a pire que cela.

 

Plus un produit est raffiné, plus il est « blanc », plus il contient de sucres rapides. Alors, les industriels nous vendent des produits « bruns », complets, moins raffinés.

Sauf que…

 

Ces petits malins se contentent de rôtir leurs produits – pain, pâtes, sucre, farine – pour leur donner l’aspect bruni des aliments complets et sains. Cela coûte moins cher !

Au lieu de manger sain vous manger du brûlé (cancérigène) et du sucre…

Ainsi, le sucre brun n’est pas meilleur que le sucre blanc. La farine complète n’est donc pas réellement complète.

 

La solution

Il n’y a donc pas d’alternative au sucre. Il faut s’en passer et manger d’autres aliments que les aliments sucrés.

 

Que faire contre le sucre ?

La première chose à faire est d’éviter de consommer des aliments sucrés « connus » comme les pâtes, les frites, les fruits.

Oui, les fruits contiennent du sucre. Il convient donc de ne pas en abuser.

 

Ensuite, il faut bannir de votre alimentation les aliments contenant des sucres cachés :

  • les sodas
  • les jus de fruits
  • les plats préparés
  • les boîtes de conserve
  • les céréales, surtout celles du petit-déjeuner
  • les farines
  • le chocolat.

 

L’hydrate de carbone agit au niveau du cerveau. Vous pouvez lutter contre les fringales, mais si vous ne vous sevrez pas du sucre, ce sera difficile de maigrir ou de manger plus sainement.

 

Et les graisses ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les graisses ne sont pas aussi dangereuses que les hydrates de carbone. Si les graisses trans sont mauvaises pour la santé, les graisses naturelles sont moins nocives que ce que l’on dit, et, en tout cas, moins nocives que le sucre.

 

En conclusion

Ne vous laissez pas manipuler par les industriels. Les *oses cachés sont leur faute.

Mais le sucre à visage découvert peut aussi vous faire grossir. Ne jouez pas son jeu !

 

Le sucre est addictif, comme le sel et le glutamate. Ce qui donne bon goût est artificiel.

Ce qui devrait vous faire plaisir gustativement ce sont les aliments bons pour le corps, pas ceux bons pour votre ego ou vos papilles.

 

Pour aller plus loin :

 

 

Mots-clés: le sucre cet ami qui vous veut du mal pdf gratuit

Comment ( 1 )

  1. Replycoaching maigrir
    Un dossier bien documenté. et oui le sucre est une véritable addiction comme le gluten coaching maigrir Article récent : Malbouffe : Stop la toxicomanie au sucre !My Profile

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge