La santé de nos chers petits compte-t-elle vraiment ?

Voilà comment ils prennent en charge la santé de nos chers enfants !

Un couple d’amis m’a mis entre les mains un livret donné aux enfants lors d’une visite médicale au collège. J’ai bondi en le lisant tant c’était un ramassis d’âneries. Attention ! Je ne suis pas un docteur ou un nutritionniste, mais je ne suis pas né de la dernière pluie. Je sais ce que sont sciences et logique. Je sais comment cela fonctionne. Les docteurs et médecins vont à l’université et ingurgitent ce que l’on veut bien leur dire. Ensuite, tout au long de leur carrière ils sont gavés par les inepties commerciales des visiteurs médicaux et du lobbying de divers complexes industriels : les laboratoires pharmaceutiques et l’agro-alimentaire.

 

la sante de nos enfantsLa santé avant tout

 

Des dogmes qui datent

D’autre part, et on voit ça dans le domaine de la nutrition comme en bourse, certaines idées datent d’il y a 40 ans. Un gars, un jour, sort une étude et 40 ans après on cite la même étude sans l’avoir validée ou invalidée. Le pire, c’est que parfois une erreur s’est glissée. Le meilleur exemple est cette idée qui dit que les épinards contiennent beaucoup de fer. Il s’agissait d’une erreur de frappe. Une secrétaire s’étant trompé, la pseudo science de la nutrition en fut changée pour des générations.

C’est dire si c’est une science exacte !

 

La bronchiolite

Il y a plein d’autres exemples. Tenez, en matière de bronchiolite, le traitement était de presser la cage thoracique des bébés par le kiné, ce qui stressait les parents : l’opération est impressionnante car l’enfant pleure. Écraser les côtes, heureusement très flexibles des poupons, était bénéfique !

Eh bien, tenez-vous bien : aujourd’hui on déconseille de faire cela !

 

Les sirops contre la toux

Qui n’a pas donné du sirop contre la toux à ses enfants ? À la moindre toux le médecin signait une ordonnance avec du sirop. Le sirop, c’est quoi ? Beaucoup de sucre et beaucoup de médicament.

Aujourd’hui, sous prétexte qu’il faut faire des économies à la Sécu, on nous dit qu’il faut laisser l’enfant tousser car la toux est un mécanisme naturel qui permet d’expulser les miasmes. Tiens donc !? Mais on le savait. Pourquoi que, maintenant qu’il faut économiser, on nous dit le contraire de ce que l’on nous disait il y a des années ?

 

Sida et Ebola

Moi je vous le dis, dans 5 ans, quand les laboratoires pharmaceutiques auront pompé tout l’argent qu’ils auront pu pomper, on dira que le SIDA cela n’existe pas. En effet, il y a de fortes présomptions que cette maladie soit fictive. Il y aurait plus de séropositifs morts suite aux médicaments et à d’autres maladies que du SIDA. C’est une autre histoire, je ne vous en parle que pour étayer le fait que l’information est TOTALEMENT manipulée.

Regardez Ebola. Ce devait être une hécatombe. Finalement, la circulation routière fait plus de morts chaque année. De plus les spécialistes étaient formels : la maladie est propagée par les singes de brousse consommés par les populations locales. Aucune chance que cela arrive à Paris, la pollution nous protège :-). Et on préfère les baguettes et le beurre (salé pour les gens qui ont bon goût :-)).

 

En matière de santé on nous prend pour des gogos

Plus les années passent et plus il est clair comme le nez au milieu de la figure que l’on nous prend pour des gogos.

Dernier exemple en date, l’éclipse de soleil du 20 mars 2015. Cela fait des milliards d’années qu’il y a des éclipses. Avez-vous déjà entendu dire qu’il y avait des accidents à cause d’elles ? Soi-disant on peut se brûler la rétine. Certes, c’est vrai, mais de là à cadenasser les enfants dans les écoles, envoyer 3 fois un livret d’information à tous les parents leur enjoignant d’acheter des lunettes spéciales dans les pharmacies… J’ai même entendu une pharmacienne dire qu’il ne fallait pas utiliser d’anciennes lunettes car elles étaient périmées ! Des lunettes qui périment ! C’est comme si on disait qu’un bout de plastique périme. Une bouteille en plastique exposée au soleil, au vent et à la pluie met juste plusieurs années à se bio-dégrader, mais elle périmerait en 1 an… Bien sûr…

 

On nous prend pour des gogos.

 

C’était un nouveau coup de marketing. Un marketeur de génie a réussi à faire croire au ministère et aux journalistes qu’il fallait absolument utiliser des lunettes spéciales. Le coup de l’année. Mois fort, je l’avoue, que le coup du gel antibactérien vendu l’hiver pour tuer les microbes.

 

Nous sommes de la chair à marketing

Il faut bien que vous compreniez que la presse marche au dossier de presse. Elle attend, fébrile, que des gens lui proposent des dossiers, des articles prémâchés à faire gober aux gogos. Et la plupart du temps, le but de ces articles est de vendre quelque chose.

Donc, l’objectif de la presse et du gouvernement est de nous vendre tout et absolument tout.

 

La santé de nos enfants

Mais revenons à notre sujet principal : la santé de nos enfants et ce petit livret qui leur est distribué lors des visites médicales. Vous allez voir, cela a un lien avec le marketing sauvage auquel nous sommes tous soumis, nous les gogos.

 

Voici les règles édictées par ce livret sur l’alimentation.

 

Fruits et légumes : 5 par jour

OK, mais, dis Monsieur, cinq fruits et légumes par jour, même s’ils sont chargés en pesticides comme une candidate des Marseillais en Papouasie est chargée en maquillage ? Par exemple, la pomme est un des fruits les plus pollués. Elle reçoit des dizaines de traitements dans l’année. Les nouveaux pesticides qui agissent toute l’année et qui tuent ainsi les abeilles sont-ils bons pour la santé de nos chères têtes blondes ?

 

Des féculents à chaque repas et selon l’appétit

Ça, pas de risque de rater les féculent, puisque dans la plupart des cantines scolaires on a un grand choix de légumes : pâtes, patates, frites, riz, semoule, purée, … Je vais essayer de faire vite. En gros, les maladies sont apparues avec :

  • la concentration humaine dans les villes
  • l’élevage (beaucoup de maladies ont été apportées par les animaux et leur concentration)
  • la consommation de céréales.

 

D’autre part, il paraîtrait que les céréales et les graines non germées en général secrèteraient des substances nocives supposées éloigner les prédateurs. Si vous devez consommer des graines, consommez-les germées. Les fruits à coque sont différents, eux, puisqu’ils sont protégés par une coque.

 

Ensuite, d’après Anthony Robbins – qui doit certainement le tenir d’un ami d’un ami d’un ami scientifique – les féculents fournissent, certes de l’énergie à diffusion lente, mais aussi encrassent le corps.

Je le constate chaque fois que je mange des féculents. Je me sens lourd et je mets des jours à digérer. Si vous avez faim et avez besoin d’énergie, consommez des sucres rapides naturels et des graisses naturelles (avocats, amandes, noisettes, …). Ne vous emplâtrez pas le ventre et les artères avec des féculents.

 

3 ou 4 produits laitiers par jour

On y est. Le summum. Bon, on fait fi du fait que quasiment aucun animal adulte ne boit du lait, et pour cause, il faut téter pour boire du lait dans la nature ! Le gouvernement nous impose le lait parce qu’il y a du calcium dedans et que c’est le calcium qui empêche les personnes âgées de se casser le col du fémur.

On n’a jamais vu autant de fractures que depuis que l’on mange autant de laitages et de produits laitiers. Et de cancers. Thierry Souccar, dans Lait, mensonges et propagande démonte tout cela.

Un rapide résumé de son livre :

Les laitages favorisent :

  • la décalcification
  • certains cancers.

Voilà, c’est dit.

 

C’est depuis l’après seconde guerre mondiale que les gouvernements successifs nous imposent de bouffer du lait. À l’époque c’était parce qu’il y avait besoin de relancer l’agriculture. Ensuite, dans les années 70 il fallait absorber les surplus agricoles. On parlait de quotas laitiers. On produisait trop. Il fallait consommer tout ça.

Aujourd’hui, c’est pour gagner plus. Les gens dépensent de moins en moins pour se nourrir. Les industries agroalimentaires ont du mal à lutter contre l’Iphone. Alors on innove.

La prochaine fois que vous irez dans votre magasin habituel, faites attention à la taille du rayon laitages. Il ne cesse de s’agrandir. Les industriels ne cessent d’ajouter des produits chimiques et du sucre pour nous faire manger toujours plus de lait, et nous le faire payer de plus en plus cher avec de plus en plus d’emballages et de moins en moins de produit.

Un bon fromage ou un bon yaourt ne coûte pas cher. Mais les nouveaux produits mélangeant biscuits et fromage, en portions, font payer le lait et le sucre bas de gamme au prix du chocolat noir.

 

Et tout cela au détriment de la santé à cause :

  • du sucre raffiné,
  • des facteurs de croissance du lait de vache qui favorisent les cancers
  • de l’accélération de la décalcification due au lait (oui !).

 

Et en plus les marketeux sont cyniques. Ils ont choisi des squelettes pour la pub pour le lait !

 

Bon, on a taillé un costard au lait, passons à autre chose.

 

De la viande, du poisson et des œufs 1 ou 2 fois par jour

Pour la viande : on en mange trop, surtout la viande rouge. La volaille, c’est de la m*** vue comment elle est élevée. Le poisson, la plupart d’élevage, est, comme la viande et la volaille, bourré d’antibiotiques et autres médicaments. Le poisson contient en outre de forts taux de mercure (un poison).

Les animaux sont en haut de la chaîne alimentaire. Ils concentrent tous les toxiques qui se trouvent dans les végétaux. Et, en plus, on les bourre préventivement d’antibiotiques.

 

Évitez de manger de la viande, de la volaille et du poisson. Lisez Toxic pour comprendre pourquoi.

 

On a aussi, d’ailleurs, beaucoup exagéré les besoins du corps en protéines. Certains grands singes, très proches génétiquement de l’homme, les vaches et les cochons, ne mangent aucune viande. Comment entretenir 1 tonne de viande sans manger de la viande ? C’est possible. Cela arrive tous les jours dans la nature. Donc, la nécessité de manger de la viande tous les jours est un ÉNORME MENSONGE.

Là encore c’est pour écouler la viande produite par notre agriculture à bout de souffle.

 

Voilà comment cela marche.

À force de balancer des pesticides et autres produits toxiques dans les champs, ils ne produisent plus. Le sol des vignes françaises contient moins de vie que le désert. Il faut toujours plus augmenter les rendements et apporter de la valeur ajoutée en vendant des animaux plutôt que du grain. Pour être rentables, les élevages doivent être de plus en plus grands. Cela nécessite encore plus d’antibiotiques car, ainsi concentrés, les animaux sont toujours malades.

Toute cette production, il faut l’écouler. Je me rappelle que dans les années 80 l’Union Européenne stockait les excédents de viande dans des entrepôts frigorifiques géants. On n’en parle plus. Je sais où ces excédents passent aujourd’hui. L’industrie agro-alimentaire a trouvé le moyen de les cuisiner à toutes les sauces : nuggets de poulets, lasagnes, produits dérivés de toutes sortent, … On valorise tout, même les déchets dont un chien ne voudrait pas.

 

Il n’y a plus de produits non processés. J’essaie de trouver des gésiers de volaille dans mon magasin de proximité, impossible. Il n’y a que des préparations où l’on a ajouté graisse, sucre, sel, acide ascorbique, glutamate, le tout de synthèse.

 

Tout ça pour le rendement.

 

Les produits sucrés et la graisse en quantités limitées

Là, le livret a raison. Mais c’est le sucre et la graisse industrielle qui sont toxiques. Et puis, cela arrange les laboratoires pharmaceutiques, la graisse. Par exemple, le taux maximal de cholestérol dans le sang admissible pour les services de santé ont été abaissés pour pouvoir vendre plus de médicaments contre le cholestérol (voir le livre Cholestérol, mensonges et propagande).

 

Enfin, le sacro-saint 4 repas par jour

Le livret ressort le quadruplet petit-déjeuner, déjeuner, goûter, dîner. Mais il précise quand même que cela dépend du pays (multiculturalisme bobo oblige). Donc, en France on bouffe quatre fois. Dans certains pays il n’y a rien à manger, on ne mange qu’une fois par jour mais on survit quand même ! C’est vrai qu’être assis toute la journée dans une salle de classe surchauffée ça demande beaucoup plus d’énergie que marcher 20 km et faire la queue 2h pour avoir sa ration d’eau et de riz.

 

Encore des mensonges pour les gogos.

 

Mangez quand vous avez faim, des aliments sains. Pas des féculents.

 

Conclusion

Ce livret est donc une ânerie dangereuse pour la santé de nos enfants. Il est écrit par des technocrates qui ne savent rien et ne connaissent rien, mais qui sont grassement payés par les sous des lobbys industriels et nos impôts.

Cessez de manger des produits industriels. Cela contribuera à éradiquer le monde de ces plaies.

 

Vivent les abeilles !

 

 

Attributions : imagerymajestic FreeDigitalPhotos.net

Comments ( 4 )

  1. ReplyLavanderose
    J'ai adoré ton article ! Que du vrai !!!! J'ai lu "Lait, mensonges et propagande" (et "Le lait de vache, blancheur trompeuse" et aussi "Le lait, une sacrée vacherie"...tant qu'à faire !), c'est un boulot de folie fait par Thierry Souccar, des années de documentation et de recherches solides...waow. J'ai constaté la même chose que toi concernant les féculents...ça encrasse vraiment ! Et de temps en temps je craque sur un croissant, bon là, c'est plus de la farine industrielle que du féculent, mais c'est pas mieux (ça devient de + en + rare) et vlan, le résultat ne se fait plus attendre...dans les heures qui suivent, ça ressort : besoin de se moucher, gorge encombrée, raclements.... Il suffit d'observer ce genre de "détails" sans se voiler la face...et d'agir en conséquence : on va drôlement mieux ! Merci pour ce moment dynamique et vrai :D !!!!!!
    • ReplyMichel de Changer Gagner
      Merci ! Il faut partager cet article sur les réseaux sociaux :-) Pour moi c'est le cas aussi avec les pâtes. J'adorais les pâtes et j'en mangeais des plâtrées. Maintenant, je n'en mange plus car je suis mieux sans. Cela me permet de ne pas empiler les excès et de maintenir mon poids.
  2. Replycat
    Tout d'abord, je vous laisse aller expliquer aux malades du SIDA que leur maladie n'existe pas, ils seront ravis de l'apprendre. Maintenant qu'on a eu droit à une leçon de diététique et de morale nous interdisant de manger à peu près tout, (fruits et légumes, viande, poisson, céréales, produit laitiiers), est-ce qu'on pourait savoir ce qu'il faut manger. Parce qu'il faut bien manger pour vivre, non? Vous avez raison, les vaches et les éléphants ne mangent pas de viande, mais les lions, les aigles et bien d'autres en mangent, et s'en portent très bien. Certes, je ne suis pas un aigle, mais pas une vache non plus, juste un humain.
    • ReplyMichel de Changer Gagner
      Bonjour Cat, je comprends votre réaction. Concernant le SIDA, avez-vous déjà vu la vidéo où le Pr Montagné dit que le SIDA peut être soigné en mangeant correctement ? Il y a aussi des couples dont un partenaire a le SIDA, qui ne se protègent pas et dont le partenaire n'a jamais rien attrapé... Le SIDA est une maladie très étrange. On n'a jamais isolé le virus (dixit Montagné), certaines personnes le portent mais ne sont pas malade, on ne meurt que de maladies tierces, ... Pour ce qui est de la nourriture, mieux vaut privilégier légumes et fruits produits sur place et bios, même si ce n'est pas une garantie. Je parlais des vaches et grands singes pour dire que la consommation excessive de protéines n'est pas nécessaire. C'est un mensonge de la part de nos chers technocrates et marketeurs. Les lions ne mangent pas de la viande tous les jours. L'homme est omnivore. Et même pendant la préhistoire il n'en mangeait pas tous les jours. Au moyen âge la viande était réservée aux fêtes. Le truc de manger de la viande tous les jours est une invention récente. Au moment même où j'écris ces lignes un documentaire dit que la surconsommation de viande favorise cancers et maladies cardiovasculaires. Cela dit, face à la maladie votre état d'esprit joue aussi beaucoup. Et puis, il n'y a rien de péjoratif dans la vache, non ?

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge