Les 8 vitamines B et tous leurs noms bizarres

J’en avais marre de confondre les vitamines B. Il y en a 8 et elles ont des noms différents. Parfois certains auteurs les citent par leur nom. Alors, comment s’y retrouver ? Je fais un petit point dans cet article. L’occasion aussi de citer quelques propriétés du complexe des vitamines B. J’en profite aussi pour parler des autres vitamines bizarres.

 

vitamines-b-noms-bizarres

 

Pourquoi vitamines B ?

À l’origine, on a cru qu’il y avait une seule vitamine. Comme la C, quoi.  D’où l’appellation B. Puis finalement, on s’est rendu compte qu’il y en avait plusieurs. Les numéros correspondent à l’ordre de découverte. Les numéros manquant ? Certaines molécules ne sont plus considérées comme faisant partie du lot. Par exemple elles ne sont plus considérées comme des vitamines.

Aujourd’hui on a donc ce que l’on appelle un complexe vitamines B. Et ce sont toutes des vitamines hydrosolubles. Elles fondent dans l’eau ! Pas dans la main ! :-)

 

Le complexe B

Voici la liste des vitamines du groupe B.

vitamines B liste

En fait, d’autres molécules ont été prises pour des vitamines, mais n’en sont finalement pas.

vitamines B autres

Présentons-les une à une…

 

Des vitamines hydrosolubles

Ce groupe de vitamines est hydrosoluble. Elles aiment l’eau. Cela signifie qu’on peu les prendre en dehors d’un repas.

 

B1 – Thiamine

Une carence grave de B1 conduit droit au béribéri. Elle est liée qu métabolisme du sucre. Par exemple elle participe à la transformation du pyruvate dans le cycle de Krebs.

On la trouve dans la levure, les œufs de poisson et les noix.

 

B2 – Riboflavine

Elle sert à la production d’énergie et à la réparation des muscles. Aide l’assimilation des lipides, protides et glucides. Elle favorise la vision. Elle active B6 et B9.

Le lait, la viande, les œufs en contiennent.

 

B3 – Niacine ou PP

Elle est issue de l’acide nicotinique. Niacine (niacin en angais) est un nom forgé à partir de nicotinic acid vitamin. De façon à ne pas trop rappeler son origine. La nicotine.

Une carence provoque la pellagre.

En plus d’aider l’assimilation des protides, glucides et lipides elle favorise la production des hormones. Elle lutterait contre le cholestérol.

On la trouve dans les abats (foie), la viande de volaille, la levure, les céréales et la pâte à tartiner Marmite.

 

B5 – Acide Pantothénique

Elle fournit de l’énergie, active la division cellulaire et favorise les hormones et neurotransmetteurs. Donc elle est bonne pour la peau et les muqueuses. C’est un précurseur du coenzyme A. Le nom Pantothénique vient d’un mot grec signifiant « partout ». On la trouve partout. Mais surtout dans les germes et les céréales complètes. Et surtout dans la gelée royale.

Elle craint la chaleur.

 

B6 – Pirydoxine

On la trouve sous 7 formes. Elle participe au métabolisme des acides aminés, lipides et glucides. Elle aide notamment à transformer le tryptophane en B3 et à synthétiser la sérotonine. En association avec la cystine, un acide aminé, elle développe les cheveux.

Elle participe au système immunitaire, à la synthèse de l’ADN et à la régulation du sucre dans le sang.

On la trouve dans la volaille, le foie, les bananes, …

 

B8 – Biotine, H, Coenzyme R

Chez les anglais elle est appelée B7. En France B7 désigne parfois l’inositol. À tort. Cela n’a aucun lien.

Elle participe à la synthèse des B9 et B12. Et à l’assimilation des protéines, gras et sucres.

Elle est souvent utilisée contre les cheveux gris ou la perte de cheveux.

On la trouve dans le lait, les œufs, les céréales, le foie.

 

B9 – Acide folique

Elle est impliquée dans la production de constituants de l’ADN. Elle aide à la synthèse des acides aminés méthionine, histidine et sérine.

Elle aurait des effets controversés contre le cancer.

Elle renforce l’immunité et améliore la cicatrisation.

On la trouve dans les légumes à feuilles (folium = feuille). Mais aussi le foie, les levures, …

 

B12 – Cyanocobalamine

Vitamine comportant un grand nombre d’atomes. Elle comporte un hème avec un atome de cobalt au lieu d’un atome de fer.

Elle intervient dans la formation du sang, la synthèse de l’ADN et la santé du cerveau.

Aucun animal ne la synthétise. Seules les bactéries le font. Mais par leur biais les animaux en contiennent. Pour avoir sa dose de B12 il faut donc manger de la viande. Ou des champignons, levures et micro-algues.

Les vaches, par exemple, ne mangent pas de viande. Mais leur estomac développe des bactéries qui en produisent.

La B12 est utilisées comme facteur de croissance chez les animaux d’élevage.

On la trouve dans les produits d’origine animale et les micro-algues comme :

  • chlorelle
  • nori
  • spiruline.

 

B4 – Choline

Elle n’est pas dans la liste officielle des 8 vitamines B. En effet, c’est plus un nutriment qu’une vitamine. Elle a cependant son importance.

Elle est essentielle pour le foie et le cerveau. C’est un précurseur de l’acétylcholine.

On en trouve dans le foie, les œufs, les huiles à oméga 6, le lait, les crevettes, le soja (un poison), …

 

B10 – PABA

Celle-ci n’est pas une vitamine. Certains disent qu’elle aide dans les maladies de peau, la dyspnée, l’asthénie et les cheveux gris (avec C, B5, B8 et B9).

On la trouve dans les mêmes produits : œufs, foie, etc.

 

Contre-indications ?

La B3 en excès n’est pas à recommander si :

  • vous avez une maladie du foie
  • consommez beaucoup d’alcool
  • souffrez d’ulcères du tube digestif
  • de goutte
  • diabète.

Trop de B9 peut provoquer des troubles digestifs.

La B12 en forte quantité peut aggraver l’acné.

 

D’une manière générale, ne pas dépasser les doses conseillées. En sachant qu’elles sont sous-estimées, on peut prendre le double, mais pas 10 fois la dose. Dans tous les cas, faites des essais avec une faible dose. Et augmentez-la progressivement.

 

Vitamines du groupe B : bon ou pas bon ?

Nous venons de voir que ces vitamines sont importantes. Je n’ai pas détaillé tous les bienfaits. Mangez de tout. Variez votre alimentation. Et prenez par cure des suppléments de B.

 

Comment ne pas manquer de vitamines B ?

Le problème n’est pas tant d’en manquer. Le problème est plutôt de savoir s’il en faut plus. Et aussi de savoir si les aliments d’aujourd’hui en ont assez.

Ce complexe de vitamines est essentiel. Je pense qu’il est vain de se gaver de levure ou de noix. Il faut utiliser des suppléments. Au moins épisodiquement. Ce produit de Now est un bon supplément, surtout si vous cherchez à maigrir ou avez des problèmes de sucre dans le sang. Celui-ci, b-100, est encore plus spécialisé.

 
Photo : Monoar

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge