Objectif 100 pompes ! Le programme 100 pompes et la semaine à 1000 pompes

Le programme 100 pompes est lancé ! Objectif 100 pompes, donc. Cent d’un coup, bien sûr. Dans ce post je fais un point sur mon programme 100 pompes et ma semaine à 1100 pompes.

Rien d’exceptionnel. Le nombre n’est pas une fin en soi. Mais le seul challenge valable c’est d’être meilleur que soi la veille.

 

objectif 100 pompes

 

Pourquoi faire des pompes ?

Faire des entrainements de pompes permet de développer les pectoraux et les triceps.

Avoir de bons pectoraux (et pas des seins) donne une meilleure allure. Facile à vérifier grâce au regard de certaines de ces dames…

Les pompes sont un exercice stimulant plusieurs muscles ainsi que le cardio. C’est bon pour perdre le gras.

De plus c’est un exercice de musculation facile et entièrement gratuit. Il utilise en effet le poids du corps.

On peut le faire presque partout.

 

Un effet annexe

Je ne sais pas si c’est dû au fait d’alterner les pompes… Ou à autre chose… Par exemple de faire des sprints lors de sorties course

En tout cas, j’ai pu constater quelque chose qui m’a étonné.

En grimpant en courant des escaliers je n’étais presque pas essoufflé. Contrairement à la plupart des hommes de mon âge. Ou plus jeunes.

Un effet secondaire des longues séries de pompes suivies de repos. Sans doute.

 

Mon historique avec les pompes

J’ai commencé en faisant tous les jours des séries de 27 à 40 pompes. Quatre séries, si mes souvenirs sont bons.

Puis j’ai voulu donner plus de place aux autres groupes musculaires. Alors je n’ai plus fait d’entraînement pompes qu’un seul jour par semaine. Mais en plus grande quantité.

Au début cela a été 10 séries de 30 pompes. Donc 300. Eh oui, cela muscle aussi le calcul mental !

Des séries de pompes alternées avec des séries de tractions. Les tractions sont un domaine dans lequel je suis moins fort.

 

100 pompes de plus !

Il n’y a pas si longtemps j’ai tenté les séries de 40. Alors, juste une précision… 50 pompes d’affilé ce n’est pas un problème. Le problème c’est de le répéter dix fois.

Donc, pour ménager la monture, fallait se limiter à 30 au début. Puis 40.

J’ai donc pu faire une séance à 400 pompes.

 

1100 pompes en une semaine

Et cela a coïncidé avec ma semaine à plus de 1000 pompes. En trois séances.

La première cela a été ma séance à 400. Ensuite j’ai ai fait une à 300. Et la troisième, je me suis dit : tant qu’on y est, tentons le millier.

Avec 400 de plus j’ai atteint mon record hebdo.

 

Une séance de 500 pompes

La dernière séance m’a permis de faire 500 pompes. Je me suis dit : 50, pourquoi pas. Donc 10 x 50.

Bon, en fait, pour l’instant, sur les 3 dernières séries je triche un peu. Je coupe par de petites pauses, histoire de ne pas trop maltraiter les muscles et pouvoir continuer de s’entraîner.

 

Cela paie, le travail

Les premières séances à 300 étaient éprouvantes. Mal partout le lendemain.

Puis, avec le temps, je me retrouvais sans douleur le jour d’après. C’est le signal qu’on peut passer à un cran supérieur.

Comme quoi :

La racine du travail est amère, mais son fruit est doux – proverbe danois.

Mais aujourd’hui j’aime bien ce relief qui complique le fait de se passer le savon sur la poitrine.

 

Un nouveau défi : objectif 100 pompes

J’ai voulu donc écrire un article à ce sujet. Et en le commençant je me suit dit qu’un objectif à 100 pompes d’un coup était cool.

C’est ambitieux ! Mais je pense que c’est possible. Il n’y a rien d’exceptionnel à cela.

Contre moi il y a le fait que j’ai des bras assez fins. Certains mecs ont les bras vachement épais par rapport au thorax. Ce n’est pas mon cas.

Or, ce qui me limite dans ces longues séries ce sont les triceps.

 

Mon programme 100 pompes

Pour arriver à atteindre l’objectif 100 pompes il faut que je développe mes triceps.

Cela aurait été pas mal de faire 2×50 pompes par jour, mais certaines séances à 500 laissent des traces. Et il ne faut pas martyriser les muscles.

Alors voilà ce que je compte faire :

  • de temps en temps 2 fois 50 pompes, voire plus (60, 70)
  • dans la semaine au moins une séance de développé couché et une de dips
  • ma séance hebdo de 500 pompes (et sans doute plus dans quelque temps)

 

Les dips localisent les efforts sur les triceps. J’avoue que ce n’est pas mon fort. Donc il faut travailler ce secteur pour progresser.

Je pense que ce programme me permettra, en augmentant peu à peu le nombre de répétitions, d’atteindre l’objectif 100 pompes.

Et pourquoi pas celui des 1000 pompes par séance ?!

 

NB : il faut que j’accentue aussi les exercices qui développent les muscles antagonistes. Plus de rowing, par exemple.

 

Et vous, c’est objectif 100 pompes, 50, 30 ?    2 ? :-)

 

 

 

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge