Comment provoquer la chance à volonté

La chance cela ne tombe pas du ciel comme cela. Si vous êtes un Donald Duck et que vous jalousez les Gontran autour de vous, ceux qui semblent être nés le c.. bordé de nouilles et qui vous chipent votre Daisy, alors cet article est fait pour vous. Vous allez apprendre, au fur et à mesure que vous lirez attentivement jusqu’à la fin, que la chance ce n’est pas un don mais que cela se provoque.

 

provoquer la chance c'est facileAh ! La chance !

 

Une histoire édifiante

Je discutais un jour avec un homme qui a réussi financièrement dans la vie. Il m’a raconté une histoire qui l’avait marqué et qui a été à la source de sa réussite, sa chance comme disent ses amis.

Il était une fois un pauvre paysan vivant sur une propriété où la terre était aride. Presque rien ne poussait sur ce sol. Il avait beau avoir essayé toutes les cultures possibles, cela n’y faisait rien. La récolte était toujours aussi maigre. Il vivait chichement et désespérait. Un jour vint chez lui un moine qui demanda asile pour la nuit. Le paysan l’accueilli comme c’était la tradition. La soirée fut agréable. Le moine était affable. Il lui raconta ses voyages dans les régions montagneuses où des étrangers venaient extraire des diamants. Ces régions regorgeaient de pierres précieuses.

Le paysan fut très intéressé. Il pensait que ce serait la solution à tous ses problèmes. Si bien, que dès le lendemain, il décida de vendre sa ferme. Un acheteur se présenta rapidement. Le paysan était un peu contrit de lui céder une ferme qui ne valait rien, mais tellement heureux de partir. Il allait être riche.

 

Partir au devant de la chance !

 

Et il partit, laissant tout derrière lui. Pendant des mois et des années il parcourut le pays à la recherché de ces diamants que tant de gens plus chanceux trouvaient dans les montagnes. Mais il ne trouva rien. Et les années passèrent.

Un jour il se trouva à proximité de son ancienne ferme et il eut la curiosité de rendre visite au nouveau propriétaire. Quelle ne fut pas sa surprise quand il vit que l’homme à qui il avait laissé sa ferme vivait très aisément. Comment pouvait-il générer autant d’argent avec des sols aussi pauvres ? Il lui demanda comment il avait fait. L’homme lui répondit :

« Quand vous êtes parti j’ai tout de suite commencé à faire des travaux. J’ai creusé et creusé… Puis je suis tombé sur un diamant. J’ai encore creusé pour le dégagé et il en est apparu un autre. Au bout de la journée, j’en avais dix. En fait, le terrain d’ici jusqu’à la colline est truffé de diamants. »

Le paysan se sentit mal. Il avait vécu des années sur une mine de diamants sans s’en douter. Et il avait céder aux sirènes sans jamais chercher à creuser.

L’homme qui me raconta cette histoire en avait tiré la conclusion que chacun d‘entre nous a les ressources et la possibilité de s’enrichir. Il suffit pour cela de « creuser » dans son propre jardin.

Cette histoire montre que parfois on ne fait pas attention à ses propres ressources. L’acheteur de la ferme a su saisir l’opportunité que constituait le sous-sol alors que le fermier n’exploitait que la surface. Il ne s’était pas donné l’opportunité de profiter de toutes les occasions.

 

Vous pouvez retrouver cette histoire dans :

et, en anglais (VO) dans :

 

Savoir provoquer la chance

 

Les croyances

La première chose à faire est de changer ses croyances. Ne soyez pas Polochon. Partez au devant de la chance. Si vous pensez que vous n’êtes pas chanceux, vous le serez. L’esprit crée ce à quoi l’on pense.

Vous devez donc être convaincu que vous avez de la chance.

 

Il faut passer à l’action et être prêt

 

La physiologie

Inversement l’esprit croit ce que le corps lui dit. Il faut donc ressentir la chance et la réussite dans votre corps comme si vous l’étiez déjà. Et votre corps agira sur votre esprit.

Il est important d’être toujours dans un état interne qui accueille la chance. Si vous êtes déprimé, si vous êtes constamment fatigué, vous ne pourrez pas saisir les occasions qui se présentent.

 

Passer à l’action

Vous devez ensuite agir et passer à l’action. C’est l’action qui produit les résultats. Sans action pas de résultat. Pas de résultat, pas de motivation. Pas de motivation et c’est la déprime, l’inaction et la procrastination. Bref, c’est un cercle vicieux.

Passez donc à l’action !

Pour vous accompagner dans l’action voici le meilleur moyen de provoquer la chance.

 

Si un business a bien fonctionné dans un pays, utilisez-le dans le votre.

 

Imitez ceux qui ont de la chance

Le meilleur moyen pour rencontrer le succès c’est d’imiter ceux qui ont déjà connu le succès.

 

Faire ce qui a déjà marché

Une première solution pour provoquer la chance c’est de répéter ce qui a déjà marché ailleurs. Dans le cas du blogging, par exemple, c’est démarrer un blog sur un modèle qui a bien marché à l’étranger (principalement aux USA). Si cela a très bien marché aux US, il se peut fort probablement que cela marche bien dans votre pays.

De même, si vous repérez pendant un voyage une activité, un magasin qui marche bien, vous pouvez adapter le concept à votre région.

 

Copier les gens qui réussissent

Une autre méthode est d’imiter les individus qui semblent tout réussir. Cela s’appelle modéliser. Pour bien faire il faut :

  • Déterminer ce qu’ils pensent
  • Comment ils pensent
  • Comment ils se comportent

 

Comme on ne peut pas observer un millionnaire ou un milliardaire facilement (ils se cachent, les bougres), le top c’est de lire des biographies de ces gens. L’histoire des grands industriels, des milliardaires, des grands traders, des magnats de l’immobilier, des grands conquérants et même des grands chercheurs est riche d’enseignement.

À ce sujet, Robert Dilts a modélisé les grands génies de l’histoire de l’humanité. Si vous avez l’occasion de lire ces livres, tant mieux, car ils sont très édifiants, notamment le premier de la série, celui qui parle de Walt Disney.

Si vous avez la chance de connaître dans votre famille des gens qui ont réussi, demandez-leur comment ils ont fait, mais aussi comment ils pensent et voient les choses dans la vie. Cela peut être aussi un blogueur qui a réussi, à partir de rien, à générer de l’argent (suivez mon regard).

 

Devenir un expert dans un domaine par an

 

Se préparer

Quand une opportunité se présente à vous la saisissez-vous ? Répondez franchement.

La réponse dépendra très certainement de votre degré de préparation. Si vous êtes prêt à sauter sur l’occasion, vous le ferez. Mais si vous n’êtes pas prêt, il y aura beau y avoir 100 opportunités, vous les raterez toutes.

Sans préparation, pas de réussite.

Alors, se préparer cela veut dire quoi ?

La meilleure des préparations c’est un mix entre :

  • la modélisation de ceux qui ont réussi
  • et sa propre formation.

 

Formez-vous. Si vous n’êtes pas curieux de nature, forcez-vous à l’être. Découvrez de nouvelles disciplines. Cherchez à comprendre de nouvelles choses. Devenez un spécialiste, un expert dans un nouveau domaine chaque année.

Fourbissez vos armes avant la bataille. Pas pendant.  Je peux vous dire que l’information et la connaissance sont des diamants. Les plus faciles à sortir du sol.

 

La chance c’est quand une opportunité se présente et que l’on peut la saisir parce qu’on est préparé.

 

 

La clé du succès et de la chance

 

Si l’on faisait un sondage parmi les personnes qui connaissent le succès dans leur vie, il y aurait sans doute un grand nombre d’entre elles qui diraient que leur réussite vient de leur vision du monde.

Elles ne se laissent pas influencer par les autres et gardent toujours un état interne positif. Le moindre échec ne les décourage pas. Un échec est un message qui dit que l’on n’y arrive pas encore et qu’il faut essayer autrement.

Mais surtout, ces personnes ont appris à influer sur leurs états internes. Les hommes naissent égaux mais l’environnement et l’histoire personnelle font que cela se dégrade. Et c’est dommage qu’à l’école on n’apprenne pas à se servir de son cerveau.

 

Il y a un mode d’emploi du cerveau et ce mode d’emploi indique comment :

  • changer son ressenti interne (ses états internes)
  • changer ses comportements
  • changer ses croyances
  • etc

 

C’est très important d’avoir le bon état interne. Les individus qui ont vécu trop longtemps dans une vie insatisfaisante ont vécu tant d’échecs et d’insatisfactions qu’ils ne croient plus en leurs capacités. C’est un cercle vicieux. Moins vous êtes récompensé par la vie, moins vous connaissez de succès, moins vous êtes motivé pour agir. Et moins vous agissez, moins vous réussissez.

Pour briser ce cercle il faut agir directement sur votre perception des choses et vous mettre dans le bon état psychologique.

 

Dans le bon état

Un artiste a besoin de sécurité, de tranquillité pour créer. Votre cerveau a besoin que vous soyez dans un bon état psychologique et physiologique pour penser. Mieux : plus vous serez ouvert aux autres, au monde et aux opportunités, plus vous aurez de choix. Et plus vous aurez d’options possibles, plus vous réussirez.

Une façon de s’ouvrir au monde, de se connecter à l’univers c’est ce que l’on appelle la Loi de l’Abondance. En fait ce terme est une façade. Il cache beaucoup de choses. Je ne traiterai pas de ce sujet ici. Il est très galvaudé. Mais sachez que le moyen le plus efficace et le moins coûteux de se connecter à la Loi de l’Abondance c’est d’utiliser l’auto-hypnose Humaniste.

Car si vous n’êtes pas à l’écoute (c’est le Aware de Van Damme – et dire que l’on se moque de lui, en fait il a raison) vous ne pouvez pas saisir les opportunités ou les créer.

En effet, certaines personnes pensent (et vérifient dans leur vie de tous les jours) qu’être connecté à l’Univers provoque …

 

Des synchronicités

Une synchronicité c’est un événement ou une rencontre qui survient juste, comme par hasard, au moment où vous en avez le plus besoin.

Par exemple, vous avez besoin d’argent et vous gagnez à un jeu.

 

Comme je l’ai déjà dit, il y a des gens, de plus en plus nombreux dans le monde, qui y croient. Je vais même vous avouer : le fait d’y croire provoque ce genre de choses. C’est prouvé. Le cerveau fonctionne comme ça. Vous savez, notre matière grise capte chaque seconde des milliers d’informations, peut-être des millions : la température sur chaque centimètre de peau, les bruits, ce que vous voyez, vos pensées, vos sentiments et sensations, la pression de l’air sur votre peau, le poids des vêtements, la pression des pieds sur le sol, etc. Depuis que nous sommes bébé notre cerveau a mis en place des filtres pour réduire ce qui arrive à notre conscience afin que nous ne soyons pas submergés d’information par toujours pertinente. Imaginez qu’il faille contrôler chaque muscle indépendamment quand on fait du vélo ! Ces filtres nous permettent de faire des choses sans penser : c’est notre inconscient qui s’en charge tout seul.

Mais du coup, notre conscient rate beaucoup de choses, par exemple, des signaux non verbaux de la part de personnes que l’on croise.

Richard Bandler, le cofondateur de la PNL, est connecté à l’Univers. Il dit qu’il a une sensibilité exacerbée. Il est capable de détecter le moindre changement de couleur de peau des personnes dans une salle de séminaire, même du coin de l’œil.

Il raconte dans un de ses livres, qu’un jour il croise une vielle femme. Il ne sait pas pourquoi elle l’intéresse (d’un point de vue psychologique – vous avez les idées vraiment mal placées !). Il voit à son teint, sa respiration et ses gestes qu’elle est alcoolique.

Il lui propose de la ramener chez elle, et en discutant dans la voiture, il la soigne rien qu’en lui parlant. C’est déjà fantastique, mais le plus étonnant c’est que cette dame allait se suicider. Il a pu, par synchronicité, détecter cela et lui a sauvé la vie.

 

Le simple fait d’être connecté à l’Univers (quoi que cela veuille dire) provoque des choses positives car cela enlève certains filtres qui nous bloquaient.

Par exemple, la timidité est un filtre qui, pour une raison quelconque qui n’est peut-être plus adéquate, nous empêche d’aller voir les gens. Or dans les « gens » il y a peut-être notre future femme, quelqu’un qui cherche à aider les autres à devenir riche, et je ne sais pas quoi encore.

Vous voyez le truc ?

Nos filtres et nos croyances – en tout cas certains – nous bloquent à un niveau ou à un autre.

 

Conclusion : la formule de la chance

Pour conclure, si la chance c’était une formule on pourrait la résumer ainsi :

  • se former
  • s’ouvrir et se connecter à l’Univers
  • croire de façon congruente que l’on y est déjà arrivé
  • se mettre dans le bon état physiologique et psychologique
  • modéliser ceux qui ont déjà réussi
  • agir
  • ne pas craindre de se tromper car se tromper fait avancer.

 

Croyez-vous en la chance, maintenant ?

 
Image : Stockimages FreeDigitalPhotos.net

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge