Combattre la dépression grâce à la PNL et l’hypnose

On confond souvent la dépression et la tristesse, un simple sentiment. Mais la dépression est un état dont les conséquences peuvent être graves et dont on sort rarement tout seul. Faut-il se gaver de médicaments ? Y a-t-il des solutions naturelles ? Cet article vous aidera à sortir de la dépression grâce à des méthodes naturelles et non toxiques.

La dépression, la PNL et l’hypnose

depression pnl solutions

On se sent vidé, comme un pneu à plat. Nos épaules ploient sous le poids de l’univers. On perd l’intérêt pour les choses que l’on aimait. On perd la confiance en soi. C’est la dépression.

C’est une maladie à prendre au sérieux.

On a tendance aujourd’hui à la soigner à l’aide de médicaments, mais peut-être y a-t-il des méthodes moins violentes et préventives.

Je vous propose de voir ce que peuvent faire la PNL et l’hypnose pour les déprimés. Bien sûr ce n’est qu’une indication. Il faut rester sous surveillance médicale, on ne sait jamais.

Je pense surtout au fait que bien des personnes font une dépression sans le savoir.

Rien que de savoir comment la dépression s’installe et que cet état n’est pas normal permet de combattre son arrivée.

La 1ère chose à savoir

On sombre dans la dépression sans s’en rendre compte, en croyant que cet état est normal.

Une chose est sûre, la dépression n’est pas un état normal. Contrairement à ce que beaucoup croient, l’état normal est l’état de bonheur, de bien-être. Et tout le monde y a droit.

Il est possible d’être heureux, ou, au moins, serein, quelles que soient les conditions matérielles et physiques dans lesquelles nous vivons. Plus difficile à dire qu’à faire, hein !

 

Le secret que délivre la PNL

La PNL nous dit :

 

On peut choisir l’état dans lequel on se trouve.

 

Le cinquième présupposé de la PNL dit que corps et esprit agissent l’un sur l’autre. La dépression possède des implications sur le corps et le corps, par la physiologie, alimente la dépression.

Mais on peut agir  sur cette maladie par l’intermédiaire du corps.

Cliquez sur l’image pour découvrir

le meilleur cours d’hypnose pratique

La physiologie agit sur l’humeur. Par exemple, quand on pleure à chaudes larmes on respire avec le haut de la poitrine. Essayez de pleurer en pratiquant la respiration abdominale !

De même, on aura du mal à être maussade, triste et déprimé en redressant le torse, en tirant les épaules en arrière et en relevant la tête.

C’est ce que nous dit la PNL : les émotions et sentiments agissent sur la physiologie et la physiologie crée les « états internes ».

Du coup on peut modifier ce que l’on ressent à l’intérieur en modifiant sa physiologie. Quand on déprime il faut se redresser, porter la tête haute, respirer amplement.

 

Contrôler ses représentations internes

La PNL permet aussi de modifier ses représentations internes grâce aux sous modalités. Un déprimé a bien entendu des pensées, des images, des voix intérieures.

Les sous modalités sont les attributs de ces choses-là.

Il est possible de les modifier comme si l’on était aux commandes d’un téléviseur ancien : on peut tourner le bouton pour régler l’image, le contraste, la luminosité, le son.

La grande découverte de la PNL c’est d’avoir établi que changer les sous modalités modifie la perception que nous avons des choses.

On peut donc choisir ce que l’on ressent. Trop de gens se sentent prisonniers de leur corps et de leur esprit, alors qu’il est possible de contrôler ses états internes.

 

Le recadrage

La PNL offre également un autre outil : le recadrage. En gros, le recadrage c’est changer de point de vue.

Cette voiture de luxe est bien trop puissante ?

Oui, mais elle offre des équipements de sécurité incomparables.

Ce véhicule que vous regardiez comme un jouet pour « pilote » devient un harnais de sécurité pour votre famille.

Si vous vous sentez enfermé, fait comme un rat, pratiquez le recadrage. Il y a peut-être une issue, une autre dimension. Mais il faut la chercher pour la trouver !

 

L’apport de l’hypnose

Changer les sous modalités n’est pas toujours possible, car notre volonté est faible et ne fonctionne pas toujours : elle a besoin de dormir, par exemple.

Souvent les pensées limitantes, les discours internes qui conduisent à la dépression sont les conséquences d’automatismes programmés en nous.

Il faut donc trouver un moyen de reprogrammer l’inconscient pour qu’il trouve une solution plus adéquate que la dépression.

Je m’explique.

La dépression est certainement une solution à un problème qui s’impose ou s’est imposé au déprimé. L’inconscient, qui travaille tout le temps, trouve un moyen – inadapté parfois – de résoudre ce problème.

On pourra donc tenter de reprogrammer l’inconscient grâce à l’hypnose ou l’autohypnose. En effet, l’hypnose est un bon moyen de contacter cette partie de soi et de la faire travailler pour nous-même.

L’hypnose est une technique dont le champ d’action est vaste. Il ne se limite pas au soulagement des états dépressifs.

 

Conclusion / la prévention

Quand on sait que l’on peut choisir de penser ce que l’on veut penser, de ressentir ce que l’on veut ressentir et qu’on a les outils pour agir, il paraît plus difficile d’entrer dans des états non désirés.

Au contraire, quand on ignore l’existence de ces outils, on se laisse emporter par le courant. Et une fois la dépression établie il est plus difficile de s’en sortir seul. D’où l’importance de la prévention.

Si vous aimez cet article, partagez-le ! :-)

 

Cet article participe à l’événement À la Croisée des Blogs, 60ème édition, organisé par Dominique, du blog Choisir le bonheur, et le blog développementpersonnel.org.

 

Image : Toa55 FreeDigitalPhotos.net

Comments ( 6 )

  1. ReplyDominique Chayer
    Bonjour Michel, Merci beaucoup pour ta contribution au festival qui présente des outils bien utiles pour mieux comprendre le fonctionnement de nos pensées. Des techniques issues de la PNL et de l'hypnose qui peuvent être parfois très simples à mettre en pratique. Utilisons au mieux ces outils pour enfin Choisir le Bonheur! J'invite chaleureusement tes lecteurs et lectrices à s'informer davantage sur ces méthodes et/ou à trouver des thérapeutes qui les pratiquent! Dominique Dominique Chayer Article récent : Festival à la Croisée des Blogs – 60ième édition – La dépressionMy Profile
  2. ReplyEdwige
    J'ai toujours voulu tester l'hypnose mais j'hésite car je ne connais pas de spécialistes dans ce domaine. Peux-tu nous conseiller un thérapeute/hypnotiseur. Merci Edwige Article récent : De bons yeux pour la vieMy Profile
    • ReplyMichel de Changer Gagner
      Bonjour Edwige ! Cela dépend de ta région. Le mieux à faire est de consulter les associations françaises d'hypnose et PNL. Mieux vaut choisir un thérapeute qui fait de l'hypnose et de la PNL. Cela ne veut pas dire que qqn qui ne fait pas de PNL n'est pas bon, mais la PNL offre des outils en plus assez puissants. Il doit y avoir une école française de PNL / hypnose, avec Olivier Lockert. Un coup de Google et c'est bon. Il doit y avoir un annuaire des praticiens. Mais je recommande d'essayer l'auto-hypnose. Les trois formations dans ma page http://www.changer-gagner.com/formations sont béton. Je les recommande. Je vous parlerai de mes progrès très bientôt grâce à ces formations. Michel de Changer Gagner Article récent : Combattre la dépression grâce à la PNL et l'hypnoseMy Profile
  3. ReplyMarjorie de Allerbien.com
    Bonjour Michel Ravie de découvrir ton blog. Décidemment la PNL et les sous-modalités sont à l'honneur dans cette édition de la croisée des blogs. Je l'ai moi-même consacré aux représentations mentales. C'est vrai qu'il s'agit de deux magnifiques outils thérapeutiques qui peuvent réellement et rapidement aider les personnes à amorcer le changement nécessaire. Plus nous serons nombreux à en parler, plus les gens connaitront et auront à portée de mains ces techniques et plus nous apporterons de l'aide. Merci Marjorie Marjorie de Allerbien.com Article récent : Comment la PNL peut aider à sortir de la dépression nerveuseMy Profile
  4. Replyhannah@technique Tipi
    Bonjour Michel, Il y a plusieurs degrés dans la dépression . Tout se qui peut modifier rapidement notre état est bon à prendre. Accepter de descendre dans le mal-être est aussi très payant, surtout quand on veut être définitivement dégagé. Contrairement à ce que croit le mental, on ne sombre pas si on accepte que la dépression est l'expression d'un malaise plus profond qu'il est bon de débusquer. En fait la dépression n'est qu'un détecteur de fumée qui s'allume, savoir où est le feu est une autre histoire. hannah@technique Tipi Article récent : La dépression cherche à vous guérirMy Profile

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge