Comment ne plus être timide pour parler devant un public

Je suis timide mais je me suis soigné. Parler devant un public ne me pose plus de problème, même si c’est un grand public. Aborder des gens ne me fait pas peur. Comment en suis-je arrivé là ? C’est simple, j’ai appliqué quelques techniques pour ne plus être timide et pour savoir comment prendre confiance en soi.

Laissez-moi vous expliquer comment ne plus être timide.

 

comment ne plus etre timideComment vaincre sa timidité

 

Le manque de confiance en soi

 

Être timide c’est pénible. Cela nous coupe d’un tas de choses que l’on aimerait faire.

La timidité est dû à un manque de confiance en soi, alors que faire ?

 

Le rapport à autrui

 

Autrui c’est à la fois une personne comme nous et à la fois quelqu’un de différent.

 

On ne vit que dans le jugement d’autrui.

 

Partout et tout le temps on cherche l’approbation des autres. Et quand on ne l’obtient pas, ou quand on croit qu’on ne l’a pas, rien ne va plus !

 

On peut donc se demander comment retrouver confiance en soi et ne plus être timide quand on sait cela.

Il y a deux pistes pour vaincre sa timidité :

  • améliorer l’image que l’on projette
  • changer sa propre perception.

 

Autrui est nécessaire

 

Nous vivons grâce à l’autre. Nous vivons dans les yeux de l’autre et progression à l’aide d’autrui.

Sans les autres nous ne pouvons pas nous enrichir, au sens propre comme au sens figuré.

 

Imaginez que vous soyez un expert dans un domaine. Organiser un séminaire ou animer une conférence sur un sujet que vous maîtrisez pourrait vous rapporter pas mal d’argent.

Sans aller jusque là, votre timidité pourrait vous freiner dans votre carrière professionnelle…

 

Commencez donc par saisir la nécessité du regard d’autrui.

 

On ne peut pas plaire à tout le monde

 

Il est impossible de plaire à tous, alors abandonnez cette idée ou ce désir de satisfaire tout le monde.

Certains personnes ne vous aimeront jamais. Même les plus beaux acteurs ont des détracteurs !

 

Avouez que cela se passe en vous

 

La première étape à franchir sur le chemin du combat contre la perte de confiance en soi c’est de prendre conscience que tout ça, ça se passe en vous.

 

Imaginer ce que les autres pensent de nous risque de modifier ce que nous pensons de nous-mêmes

 

 

Ce que dit la PNL

 

La PNL dit que chaque individu voit le monde à travers des lunettes particulières qui filtrent tout en fonction de son éducation, de son état physiologique du moment, de son vécu.

On ne peut pas maîtriser l’état interne d’autrui la plupart du temps (en fait oui, mais c’est un peu plus compliqué).

 

Donc on en revient à nos deux pistes…

 

 

Agir sur soi pour ne plus être timide, les techniques

 

Le premier axe d’amélioration consiste à agir sur les seules variables que l’on maîtrise : soi.

Beaucoup de gens pensent qu’ils sont immuables, qu’ils ne peuvent pas changer. La preuve : on EST timide.

 

Un petit recadrage et du positif

 

Alors, faites-moi plaisir, commencez par faire un petit recadrage : on n’est pas timide, on « excelle dans l’art de ne pas encore avoir confiance en soi », ou, mieux : « on n’a pas encore suffisamment confiance en soi« .

 

Changer les croyances limitantes

 

Vous n’êtes donc pas timide. Vous croyez que vous n’avez pas les qualités suffisantes pour parler en public ou aborder des inconnus.

 

Ce n’est qu’une croyance limitante, et ce genre de choses peut se changer. Il est tout à fait possible de modifier certaines croyances.

 

Donc, n’allez pas imaginer (l’imagination est l’ennemi de la raison, disait Pascal) que vous ne pouvez pas changer !

 

Faire taire votre saboteur

 

Dans le même ordre d’idées, il y a un saboteur en vous qui vous répète sans cesse que vous n’êtes pas à la hauteur ou que vous allez échouer.

 

Ce que tu te dis à toi-même chaque jour peut te construire ou totalement te détruire.

 

Faites-le taire. Dites à votre inconscient que ce genre de pensées n’est pas utile sur le moment et que c’est inutile de vous les servir à tout bout de champ.

 

Si une petite voix vous sabote, donnez-lui la voix de Mickey ou de Daffy Duck.

 

Faire du théâtre

 

On vous dira de prendre des cours de théâtre. Cela vous aidera à dominer votre peur de parler en public en vous confrontant à de petits groupes de personnes (les élèves).

Vous verrez aussi que les autres ont tout aussi peur que vous, mais ils réagissent différemment à cette peur du public.

 

Prendre des cours de chant peut aussi vous aider à bien placer votre voix. Parfois on est timide parce qu’on n’aime pas sa voix. Or cela peut se changer.

 

Bien s’ancrer

 

On dit qu’un bâtiment doit avoir de bonnes fondations. C’est vrai aussi pour le corps humain.

L’expression « avoir les pieds sur terre » n’est pas là pour rien. Des tas de méridiens commencent ou finissent sous les pieds. L’énergie circule.

 

Notre chakras de base puise l’énergie dans la terre nourricière (même au quarantième étage).

 

Pour être en pleine possession de ses moyens devant un public il faut bien s’ancrer.

 

S’ancrer c’est avoir les pieds bien à plat et bien garder le contact avec le sol.

Quand on est atteint d’une crise de timidité, le pouls s’accélère, la tête tourne, on se sent léger et partir dans les vapes. C’est tout le contraire de l’ancrage.

 

On s’ancrera avant d’intervenir et pendant. Les pieds bien à plat, en imaginant que l’énergie monte du sol à travers ses jambes jusqu’à la tête, et que des racines plongent de la plante des pieds vers les entrailles de la terre pour pomper cette énergie.

 

Pratiquer la respiration abdominale

 

Pour se calmer, rien ne vaut la pratique de la respiration par le ventre. Hors de question de s’ouvrir le ventre ! :-)

La respiration par le ventre c’est le fait de gonfler son ventre plutôt que sa poitrine. Lisez cet article pour voir comment pratiquer la respiration abdominale.

 

La technique du cercle d’excellence

 

La technique, l’expérience tue l’émotion. C’est connu et vérifié.

Alors, ne pourrait-on pas avoir une technique qui tout d’un coup nous met dans la peau de quelqu’un de compétent, ou qui, au moins, a confiance en lui ?

La technique du carré magique décrite dans cet article va vous aider à reprendre confiance en public.

 

Faites comme si vous n’étiez plus timide ! On ignore trop souvent la puissance du « comme si ».

 

Changez ce que vous percevez

 

Souvent c’est ce que l’on voit ou entend ou sent au fond de soi qui nous perturbe et nous fait perdre nos moyens quand on parle en public.

Sachez que ce que l’on perçoit est totalement subjectif et relatif à notre état interne du moment.

 

Dans l’article « Avoir confiance en soi pour aborder une conférence » dont il est déjà question ci-dessus vous trouverez aussi la technique qui consiste à changer les sous-modalités de ce que vous percevez.

 

Une technique intéressante et rigolote est d’imaginer son public dans une situation ridicule comme, par exemple être tout nu.

 

Préparez votre cerveau

 

Les plus grands sportifs et performeurs sont habitués à répéter. Non seulement ils répètent, mais, surtout, ils se visualisent en train d’effectuer une performance. Ils utilisent un maximum de leurs sens pour faire « comme si » ils étaient en train de performer.

Le cerveau humain a du mal à faire la différence entre l’imagination et la réalité.

En pratiquant la visualisation on creuse dans notre matière grise les sillons du geste, du comportement en public parfait.

 

Devenez un expert en crise de trac

 

Posez-vous la question suivante : « si je devais expliquer à quelqu’un comment se sentir mal à propos de parler public comment je m’y prendrais ? »

La réponse serait, par exemple, du genre : « Tout d’abord il faut imaginer à l’avance que cela va mal se passer. Cette pensée va me nouer les entrailles et me faire transpirer tout en faisant battre mon cœur plus vite. Et je perdrais mes moyens, je bafouillerais et cela serait pire encore. »

 

De cette façon vous savez maintenant ce qu’il ne faut pas faire. Le fait de chercher ce qui se passe en vous pour déclencher une crise de trac vous aura fait prendre conscience du mécanisme. Cela suffit parfois à réduire l’angoisse.

Vous pouvez déjà commencer à travailler sur ces éléments. Par exemple, changer les sous-modalités (voir « Changez ce que vous percevez ») ou changer un des éléments (de la diversité et de la flexibilité naît la solution).

 

Allez au cinéma

 

Bien souvent on ressent une forte émotion parce qu’on est totalement dans notre personnage. Nous sommes dans nos chaussures !

Si à un moment nous arrivions à nous distancer de la situation que nous sommes en train de vivre, peut-être que nous serions moins affecté par celle-ci.

 

C’est ce que vous pouvez faire. Cela marche aussi quand on se fait mal.

 

Cela s’appelle la dissociation. Cela consiste à se regarder comme si on était une troisième personne. On ne regarde plus par nos propres yeux mais par les yeux d’un inconnu.

C’est comme si l’on se regardait sur un écran de cinéma. On prend de la distance.

 

Annah Arendt assista au procès de Eichmann, le criminel de guerre national socialiste (nazi). Ce procès la marqua au point qu’elle écrit un essai sur la banalité du mal. Elle écrit que cet homme était tout ce qu’il y a de plus banal. Il a pu commettre les pires atrocités parce qu’on le lui demandait et qu’il gardait un détachement sans faille (une dissociation).

Si Eichmann a pu commettre d’impensables atrocités en restant dissocié, je pense que vous arriverez à parler en public en étant dissocié.

 

Hypnose et confiance en soi

 

L’hypnose c’est l’art de parler à l’inconscient. L’inconscient c’est ce qui commande notre corps quand on n’est pas aux commandes.

Autrement dit, le responsable de vos crises de timidité, c’est lui !

 

Il est possible de communiquer avec son inconscient grâce à l’auto hypnose. Je vous conseille de commencer par un bon livre sur l’hypnose et d’écouter les deux mp3 dont je parle dans cet article.

Pour vous aider, utilisez l’induction d’Elman.

 

Ce sera long par l’auto hypnose, car vous devrez apprendre à parler à votre inconscient, alors, pour aller plus vite, il est possible de contacter un hypnothérapeute. Voici un annuaire de praticiens en hypnose.

 

Changer l’image que l’on projette

 

Agir sur soi et ce que l’on ressent contre la timidité est relativement facile. On peut aussi de plus gros efforts agir sur l’image que l’on projette.

 

S’exposer au danger

 

Rien ne vaut l’exposition à la situation qui vous effraie pour la maîtriser. Devenez un conférencier ! Saisissez toutes les occasions de parler en public. À force cela viendra.

 

Ne soyez pas stupide. On ne réussit pas du premier coup. Même les meilleurs échouent de temps en temps et ont échoué lamentablement à leurs débuts. Mais ils se sont relevés et ont continué malgré les échecs.

 

La différence entre quelqu’un qui est timide et un grand orateur c’est que ce dernier ne s’est pas arrêté à ses premiers échecs.

 

En PNL un échec est un retour d’information nécessaire pour progresser.

 

Passez maître dans votre domaine

 

Comme nous l’avons vu, la compétence et la technique tuent l’émotion.

Devenez un expert de votre sujet, non seulement le contenu, mais aussi la forme.

Il existe des tas de formations ou de conseils sur le web sur comment prendre la parole en public. De nombreuses techniques existent.

 

L’une d’entre elle consiste à captiver votre public. Un public captivé n’est plus un adversaire mais un partenaire.

Comment captiver votre public ?

 

Ce que les gens aiment c’est qu’on leur raconte une histoire. Racontez-leur une histoire comme si vous la racontiez à un enfant pour le captiver.

Même les sujets les plus rébarbatifs peuvent rendre un public captif. Il suffit de connaître les astuces pour que cela soit possible.

Pour vous en convaincre, regardez comment Gulia Enders a transformé sa conférence sur un sujet ennuyeux en un divertissement.

 

Améliorez votre image

 

L’apparence, même si elle est trompeuse, joue son rôle. Habillez-vous bien, en tout cas mieux que pour sortir les poubelles.

Tenez-vous droit, ne restez pas avachi.

 

Mesdames, sortez la jupe !

 

Messieurs, un torse bombé a une grande importance. Depuis que je fais 100 à 200 pompes par jour grâce à la méthode Lafay, les femmes me font de grands sourires quand je porte un vêtement moulant (bon, certains hommes aussi, et ça c’est moins cool pour moi :-)).

Prenez soin de votre corps. Les autres vous le rendront…

 

Vers la fin de votre timidité

 

Nous venons de voir comment ne plus être timide pour parler en public. Bien sûr, ces techniques peuvent s’appliquer à d’autres domaines et j’espère qu’elles vous serviront et vous permettront de ne plus être timide.

 

Si vous avez d’autres astuces qui marchent pour vous, n’hésitez pas à me les communiquer pour le bien de tous les lecteurs.

De même, je serais ravi d’avoir vent de vos progrès dans ce domaine.

 

 

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge