Mon défi minceur – suite

Je vous parlais récemment de mon défi minceur. En septembre 2016 je devrai être (presque) aussi sec que la photo ci-dessous.

Cela semble difficile, mais mieux vaut se fixer des objectifs ambitieux que ne rien faire, n’est-ce pas ?

Alors, où en suis-je ?

 

six pack défi minceurMon (presque) objectif !

(ce n’est pas moi :-))

 

Côté douche

Rassurez-vous, je ne vous invite pas sous la douche. C’est juste pour dire que je prends toujours des douches froides. J’utilise aussi, quand je n’oublie pas, la poche glacée.

 

Alimentation minceur

J’ai éliminé une partie du sucre de mon alimentation. J’ai eu des rechutes, mais cela repart de plus belle en ce moment. Par contre, le samedi c’est goinfrerie et ripaille en sucré ! Mais, ça, c’est volontaire.

Le sucre est bien la plus forte des drogues !

J’ai opté pour un apport supplémentaire en protéine dont je vous parlerai bientôt.

Je ne mange toujours pas le matin et à midi, sauf parfois pour une prise de protéines après la musculation (et sauf le samedi !)

 

Sport

L’activité physique aide à créer ou à conserver du muscle. Le muscle consomme des calories. C’est pour cela que les adeptes de la gonflette, sur Koh Lanta, ont toujours faim. Leur métabolisme de base est fort.

 

Course à pied

Je cours toujours une fois par semaine, mais les blessures (disons plutôt des douleurs) m’accablent. Je passe donc parfois mon tour pour que cela n’empire pas.

J’ai en effet un peu trop forcé en croyant être devenu un surhomme tout d’un coup.

C’est vrai que la musculation quotidienne a amélioré mon VO2 Max et que ma nouvelle technique de course à pied m’a donné des ailes.

De toute façon je considère que la course à pied est traumatisante pour les articulations. Donc, je ne pars pas dans un jusqu’au-boutisme que certains affichent.

 

Musculation

Je m’accorde 1h à 1h30 de musculation par jour sauf le week-end (où c’est libre – j’en fais si je le sens). Là aussi il faut ruser pour ne pas surcharger certains muscles. Je sens que les biceps ont la vie dure.

J’ai aussi découvert qu’un exercice particulier sollicitait trop certains muscles qui me faisaient mal en course à pied.

Bref, avec quelques adaptations, cela suit son petit chemin.

J’y vais pépère. Parfois je fais autre chose en même temps.

 

Les résultats

Pour l’instant, pas de nouveau trou dans la ceinture. Je pourrais en percer un nouveau, mais je préfère attendre. Le fait de sentir le pantalon qui descend est motivant.

Côté apparence corporelle, les formes se dessinent. On voit, ou plutôt, on perçoit les abdos et les pectoraux sont dignes de ce nom.

L’objectif des prochains mois est de continuer à sécher doucement mais aussi de développer les biceps.

Mais le but est plus la force et la forme que la gonflette. Et puis se posera dans l’avenir le problème de l’entretien de ces muscles avec une nourriture moins chargée en protéines animales…

Un vrai problème !

 

 

 

 

Crédit photos (dans l’ordre) : David Castillo Dominici FreeDigitalPhotos.net

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge